Céréales et légumineuses

Cereal

Les recherches menées sur le blé de printemps et sur le blé dur portent notamment sur la sélection assistée par génomique en vue d’intégrer la résistance à la germination sur pied et aux dommages liés aux conditions météorologiques, d’atténuer les pertes de valeur sur le marché et les pertes de qualité des aliments induites par les conditions météorologiques et les maladies et de réduire les pertes dues aux ravageurs, aux stress abiotiques et maladies avec une attention particulière pour la brûlure de l'épi causée par le fusarium.

 

Des solutions efficaces

  • Pour la campagne agricole de 2017, le CRD Swift Current a mis au point des variétés qui représentaient plus de la moitié du blé roux de printemps de l’Ouest canadien semé dans les Prairies canadiennes (4 879 544 acres), 89 % du blé dur ambré de l’Ouest canadien (2 566 781 acres) et 68 % du blé de printemps des Prairies canadiennes (422 417 acres). AAC Brandon, une variété de blé roux de printemps de l’Ouest canadien homologuée par le CRD Swift Current en 2013, représentait 24 % de toutes les surfaces ensemencées dans cette catégorie.

  • Les variétés homologuées développées à Swift Current et plantées en 2017 comprennent : 29 blés roux de printemps de l’Ouest canadien; 18 blés durs ambrés de l’Ouest canadien, 1 blé de printemps Canada Prairie, 1 blé de force roux de printemps du Nord canadien, 3 seigles et 3 triticales.