Les effets contrastants des fumiers de poulet et du KH2PO4 traités à l’alun sur le comportement du phosphore dans les sols

Citation

Huang, L., Yang, J., Xu, Y., Lei, J., Luo, X., Cade-Menun, B.J. (2018). The contrasting effects of alum-treated chicken manures and KH2PO4 on phosphorus behavior in soils, 47(2), 345-352. http://dx.doi.org/10.2134/jeq2017.08.0314

Résumé en langage clair

Le fumier de poulet est riche en azote (N) et en phosphore (P), de sorte qu’il offre une solution de rechange judicieuse aux engrais chimiques. Toutefois, le rapport N/P dans le fumier de poulet est faible, comparativement aux besoins des cultures en N et en P. Cela signifie que l’ajout de fumier de poulet pour répondre aux besoins en N des cultures ajoutera trop de P au sol. Ce P excédentaire peut passer du sol vers l’eau, entraînant des problèmes de qualité de l’eau. L’alun est couramment ajouté au fumier de poulet en Amérique du Nord, en Chine et ailleurs, avant que ce dernier ne soit épandu sur le sol. On le fait, parce que l’alun se lie au P, ce qui stabilise le P dans le sol et l’empêche de se retrouver dans l’eau, tout en conservant le P disponible pour les cultures. Dans cette étude, nous avons utilisé du fumier de poulet provenant de deux sources différentes, soit de poulets élevés en liberté et de poulets d’élevage intensif, parce que les fumiers provenant de ces sources présentaient des rapports N/P différents et des concentrations de matière organique différentes, en raison des différences dans le régime alimentaire des poulets. Lorsque ces deux fumiers traités à l’alun ont été comparés à l’engrais chimique traité à l’alun, nous avons constaté que la matière organique dans le fumier pouvait nuire à la capacité de l’alun de se lier au P, selon le régime alimentaire des poulets, ce qui limite l’efficacité de l’alun à stabiliser le P dans le sol et à empêcher qu’il ne se retrouve dans l’eau.

Résumé

© American Society of Agronomy, Crop Science Society of America et Soil Science Society of America. L’alun [KAl(SO4)2 × 12H2O] est souvent ajouté au fumier de poulet pour limiter la solubilité du P après l’épandage au sol. Cet effet est généralement attribué à la formation de complexes Al PO4. Cependant, la formation de complexes Al PO4 pourrait être affectée par la matrice du fumier de poulet, qui varie selon le régime alimentaire des poulets. De l’alun a été ajouté au KH2PO4 (comme matière de référence) et à deux fumiers provenant d’élevages de poulets types en Chine, l’un d’une ferme d’élevage intensif (CMIF) et l’autre d’une ferme où les poulets sont élevés en liberté (CMFR). Le KH2PO4 et les fumiers ont ensuite été incubés avec des sols pendant 100 jours pour étudier les transformations du P. L’alun réduit le phosphore réactif (PR) mesurable par colorimétrie, soluble dans l’eau, dans les sols amendés avec du fumier de façon plus efficace qu’il ne le réduit dans les sols amendés avec du KH2PO4. L’ajout d’alun a réduit le PR Mehlich 3 dans les sols amendés avec du CMFR, mais n’a eu aucun effet sur le PR Mehlich 3 dans les sols amendés avec du CMIF ou du KH2PO4. Une comparaison du P dans les extraits Mehlich-3 digérés avec le PR dans des échantillons non digérés a montré une augmentation significative du P dans les extraits digérés de CMFR traités à l’alun seulement. Les données de fractionnement indiquent que l’ajout d’alun a augmenté le P dans la fraction NH4F PR (Al P) uniquement dans les sols contenant du KH2PO4, mais pas dans les sols traités au fumier. De plus, le P non réactif extrait avec du NaOH était nettement plus élevé dans le sol amendé avec du CMFR traité à l’alun que dans le sol amendé avec du CMFR normal. Nous avons supposé que le fumier CMFR contenait des concentrations plus élevées de P organique, parce que les poulets élevés en liberté étaient nourris de grains uniquement. Ces résultats semblent indiquer que la formation de complexes de P alumorganiques peut réduire la solubilité du P. En comparant le KH2PO4 et des fumiers traités à l’alun, il semble que nous pouvons conclure que la matière organique présente dans le fumier pourrait nuire à la formation de complexes Al PO4.

Date de publication

2018-03-01

Profils d'auteurs