Vibrations spatiotemporelles: La lutte physique vibrationnelle de plus longue durée et à plus grande échelle

Citation

Parent, J.-P., Doyon, J., Abram, P. 2023. Vibrations spatiotemporelles: La Lutte physique vibrationnelle de la plus longue durée et à plus grande échelle. 150e réunion annuelle de la Société d’entomologie du Québec, Montréal, Canada, 19-20 octobre

Résumé en langage clair

La recherche d’alternatives aux pesticides chimiques est plus que jamais une priorité. C’est dans cette
optique que le contrôle des insectes nuisibles à l’aide de vibrations connait un regain d’intérêt. Dans les travaux de notre laboratoire, les nombreuses démonstrations expérimentales de l'efficacité de la lutte vibrationnelle contre les pucerons ont été obtenues sur des plants de petite taille (30 cm) et à court terme (24h à 96h). Le passage à une réalité commerciale en serres est donc une étape nécessaire afin de déterminer son applicabilité. Dans notre étude, nos objectifs étaient de comprendre l'effet des vibrations sur une plus longue période de temps et avec des plants de plus grande taille. Pour la durée, nous avons exposé le puceron vert du
pêcher sur des plants de poivrons de 30 cm à des vibrations pendant deux semaines. Pour les plantes plus grandes, nous avons testé les vibrations sur des pucerons se nourrissant sur des plants de poivrons de 1,5 à 1,8 m sur deux semaines. Pour les petits plants, les vibrations ont permis d'arrêter la croissance de la population de pucerons. Les vibrations ont ralenti la croissance de la population lorsqu’appliqué sur de grands plants. Ce manque à gagner est probablement causé par le manque d’intensité de la vibration sur les grands plants. Des vibreurs plus puissants et plus efficaces devront être utilisés dans nos prochaines expériences afin d’appliquer avec succès cette approche à grande échelle.

Résumé

La recherche d’alternatives aux pesticides chimiques est plus que jamais une priorité. C’est dans cette
optique que le contrôle des insectes ennemis des cultures à l’aide de vibrations connait un regain
d’intérêt, bien que cette approche ne date pas d’hier. Dans les travaux de notre laboratoire, les
nombreuses démonstrations expérimentales de l'efficacité de la lutte vibrationnelle contre les pucerons
ont été obtenues sur des plants de petite taille (30 cm) et à court terme (24h à 96h). Le passage à une
échelle supérieure afin de s’approcher d’une réalité commerciale en serres, est donc une étape
nécessaire afin de déterminer l’applicabilité des vibrations comme alternative valable. Dans notre étude,
nos objectifs étaient de comprendre l'effet du traitement vibrationnel sur une plus longue période de
temps et avec des plants de plus grande taille. Pour la durée, nous avons exposé le puceron vert du
pêcher Myzus persicae sur des plants de poivrons de 30 cm à un traitement vibrationnel sur une période
de deux semaines. Pour les plantes plus grandes, nous avons testé notre traitement vibrationnel sur des
pucerons se nourrissant sur des plants de poivrons de 1,5 à 1,8 m sur une période de deux semaines.
Avec les plants de petite taille, l’exposition à des vibrations sur une longue période a permis de
pratiquement arrêter la croissance de la population de pucerons. Le traitement vibrationnel a quant à lui
réduit la croissance de la population lorsqu’appliqué sur des plants de plus grande taille. Ce manque à
gagner est probablement causé par le manque d’intensité de la vibration sur les grands plants. Des
vibreurs plus puissants et plus efficaces devront être utilisés dans nos prochaines expériences afin
d’appliquer avec succès cette approche à grande échelle.