UV-C irradiation of tomato and its effects on color and pigments.

Citation

Maharaj, R., Arul, J., et Nadeau, P. (2010). « UV-C irradiation of tomato and its effects on color and pigments. », Advances in Environmental Biology, 4(2), p. 308-315.

Résumé

Nous avons étudié l’efficacité d’une dose hormétique (3,7 kJ m‑2) de rayons UV pour retarder la sénescence chez la tomate. Nous avons exposé des fruits pleinement développés mais encore verts de la variété ‘Capello’ à des rayons UV‑C (254 nm) selon une dose nulle (traitement témoin), une dose hormétique (3,7 kJ m‑2) ou une surdose (24,4 kJ m‑2), puis nous les avons entreposés à une température de 16 oC et une humidité relative élevée durant 28 à 35 jours. Durant ce temps, nous avons mesuré périodiquement les paramètres de la sénescence, à savoir la couleur, la teneur en pigments (chlorophylle, lycopène, caroténoïdes totaux) et la teneur totale en protéines. La dose hormétique et la surdose ont retardé de façon significative (p ≤ 0,001) l’apparition de couleur, la synthèse de lycopène et la dégradation de chlorophylle. La surdose a cependant nui au mûrissement des fruits et causé un brunissement anormal de l’épiderme ayant l’aspect de l’échaudure. Comme la teneur en caroténoïdes totaux était significativement plus élevée chez les fruits ionisés que chez les fruits témoins, un mécanisme de défense phytochimique à action antioxydante pourrait être intervenu.

Date de publication

2010-12-31