Real time polymerase chain reaction for rapid and quantitative determination of Cystofilobasidium infirmominiatum on the surfaces of apple, pear, and sweet cherry fruit

Citation

Spotts, R.A., Wallis, K.M., Serdani, M., O'Gorman, D.T., et Sholberg, P.L. (2009). « Real time polymerase chain reaction for rapid and quantitative determination of Cystofilobasidium infirmominiatum on the surfaces of apple, pear, and sweet cherry fruit. », Postharvest Biology and Technology, 71(2), p. 227-231. doi : 10.1016/j.postharvbio.2008.07.015

Résumé

La présente étude visait à mettre au point des amorces et un protocole de PCR en temps réel pour la levure Cystofilobasidium infirmominiatum (Cim), utilisée en lutte biologique après récolte. Nous avons mis au point cette application PCR afin de mesurer la quantité de Cim présente à la surface de pommes, de poires (deux cultivars) et de cerises douces auxquelles a été appliquée une gamme de concentrations. Nous avons constaté une relation significative entre l’ADN de Cim présent à la surface des fruits, en μg/m², et la dose de suspension utilisée pour le trempage, en CFU/L. Cette relation était propre à chaque fruit. Au moyen d’équations de régression, nous avons calculé les concentrations seuils d’ADN de Cim requises à la surface des fruits, après utilisation d’une dose de suspension jugée optimale (2,0 × 10¹¹ CFU/L). Ces concentrations seuils étaient de 4,82 μg/m² pour la poire ‘Bosc’, de 7,02 μg/m² pour la cerise ‘Lapins’, de 16,52 μg/m² pour la poire ‘Anjou’ et de 25,2 μg/m² pour la pomme ‘Golden Delicious’. La surveillance de la concentration d’ADN de Cim présente à la surface des fruits permettra de vérifier si le Cim a été appliqué de façon adéquate et de garantir qu’un nombre suffisant de cellules sont présentes pour une maîtrise optimale de la pourriture.

Date de publication

2009-02-01

Profils d'auteurs