Prolongation de la productivité des pâturages en fin de saison

Citation

Claessens, A. Baron, V., Bertrand, A., Lajeunesse, J. Schellenberg, M. 2017.Prolongation de la productivité des pâturages en fin de saison. Tournée plantes fourragères du CRAAQ. Saint Augustin, 31 mai 2017.

Résumé en langage clair

La tolérance au gel de la luzerne est souvent corrélée avec son niveau de dormance. Cependant ces deux caractères ne sont pas liés génétiquement. Nous avons donc mis au point une méthode de sélection pour la tolérance au gel qui tient aussi compte du potentiel de regain sous photopériode réduite. En utilisant cette méthode novatrice, nous avons effectué deux cycles de sélection pour réduire la dormance ou pour simultanément réduire la dormance et augmenter la tolérance au gel chez des cultivars de niveaux de dormance contrastés (FD1, FD2, et FD6). Nos résultats ont démontré que après seulement un cycle de sélection, l’évaluation au champ confirme que les cultivars sélectionnés pour une faible dormance sont moins dormants. Ils ont changé de classe de dormance.

Résumé

La tolérance au gel de la luzerne est souvent corrélée avec son niveau de dormance. Cependant ces deux caractères ne sont pas liés génétiquement. Nous avons donc mis au point une méthode de sélection pour la tolérance au gel qui tient aussi compte du potentiel de regain sous photopériode réduite. En utilisant cette méthode novatrice, nous avons effectué deux cycles de sélection pour réduire la dormance ou pour simultanément réduire la dormance et augmenter la tolérance au gel chez des cultivars de niveaux de dormance contrastés (FD1, FD2, et FD6). Nos résultats ont démontré que après seulement un cycle de sélection, l’évaluation au champ confirme que les cultivars sélectionnés pour une faible dormance sont moins dormants. Ils ont changé de classe de dormance.

Date de publication

2017-05-31