Préservation à long terme des antimicrobiens bactériophages à l’aide de films en sucre

Citation

Long-Term Preservation of Bacteriophage Antimicrobials Using Sugar Glasses
Vincent Leung, Alexandra Szewczyk, Jacqueline Chau, Zeinab Hosseinidoust, Logan Groves, Hajar Hawsawi, Hany Anany, Mansel W. Griffiths, M. Monsur Ali, and Carlos D. M. Filipe
ACS Biomaterials Science & Engineering Article ASAP
DOI: 10.1021/acsbiomaterials.7b00468

Résumé en langage clair

Cette étude a porté sur la stabilité et l’activité de phages (virus des bactéries) contenus dans des matériaux d’emballage des aliments. Trois phages ont été inclus dans une préparation de sucres composée d’un polysaccharide, le pullulane, et d’un disaccharide, le tréhalose, qui était ensuite déshydratée. Le film obtenu a conservé sa capacité de tuer les bactéries pendant jusqu’à trois mois dans les conditions d’entreposage à température ambiante. Le recours à différents tampons, à différents sucres et à différentes concentrations de sucre a fait l’objet d’études, en vue d’optimiser la stabilité à long terme des phages contenus dans les films. Les résultats indiquent que le pullulane et le tréhalose doivent être présents simultanément dans le film pour qu’il y ait un effet stabilisant, et que la présence de tampons entraînant la formation de cristaux dans les films doit être évitée pour que l’activité des phages soit maintenue. Dans l’ensemble, cette étude décrit une méthode de préservation de l’activité antibactérienne des phages sous une forme sèche, dont l’utilisation comme revêtement est très prometteuse et qui pourrait servir à créer des surfaces antimicrobiennes pour la préparation et la conservation des aliments.

Résumé

L’activité antimicrobienne des bactériophages LISTEX™ P100, Salmonella CG4 et E. coli AG10 a été préservée dans un mélange de pullulane-tréhalose sous la forme de films secs et de revêtements d’emballages alimentaires. Les bactériophages encapsulés dans les films de pullulane-tréhalose ont pu conserver leur infectivité jusqu’à 3 mois dans les conditions d’entreposage à température ambiante. Le recours à différents tampons, à différents disaccharides et à différentes concentrations de disaccharide a fait l’objet d’études, en vue d’optimiser la stabilité à long terme des bactériophages contenus dans les films. Les résultats indiquent que le pullulane et le tréhalose doivent être présents simultanément dans le film pour qu’il y ait un effet stabilisant, et que la présence de tampons entraînant la formation de cristaux dans les films doit être évitée pour que l’activité des bactériophages soit maintenue. Dans l’ensemble, cette étude décrit une méthode de préservation de l’activité des bactériophages sous une forme sèche, dont l’utilisation comme revêtement est très prometteuse et qui pourrait servir à créer des surfaces antimicrobiennes pour la préparation et la conservation des aliments.

Date de publication

2018-11-12

Profils d'auteurs