Precipitation of liquid swine manure phosphates using magnesium smelting by-products

Citation

Parent, G., Bélanger, G., Ziadi, N., Deland, J.-P., et Laperrière, J. (2007). « Precipitation of Liquid Swine Manure Phosphates Using Magnesium Smelting By-Products. », Journal of Environmental Quality, 36(2), p. 557-567. doi : 10.2134/jeq2006.0174

Résumé

Le lisier de porc contient une quantité appréciable de phosphore total (P) et de phosphore soluble (P du PO₄); or, dans les cultures, un apport de phosphore excédant les besoins des plantes peut être à l’origine d’une augmentation de la teneur du sol en cet élément, et par là, d’un accroissement du risque d’eutrophisation des eaux. Nous avons voulu déterminer s’il est possible d’utiliser le magnésium (Mg) des sous-produits de l’électrolyse et des procédés de fonderie (SPEF) pour éliminer le P du lisier de porc. Pour ce faire, nous avons ajouté du magnésium sous forme de SPEF dans des seaux en plastique de 25 L de lisier de porcs de naissage et de porcs d’engraissement, à une concentration pouvant atteindre 3 g/L, puis nous avons suivi l’évolution de la concentration de P et d’autres éléments pendant une période pouvant atteindre 360 h. L’ajout de petites quantités de Mg sous forme de SPEF (0,5 et 1,0 g de Mg/L de lisier) a entraîné une baisse de la concentration de P total dans la fraction liquide dans une proportion de 70 à 95 % pour les deux types de lisier par comparaison au traitement témoin dans lequel du lisier brut mixte a été utilisé. Il a fallu une sédimentation de 8 h ou plus pour que la concentration de P total dans la fraction liquide baisse dans une mesure significative dans les deux types de lisier. Quant à la baisse du P du PO₄, elle a été de 96 à 100 % dans les fractions liquides des deux types de lisier; cette baisse, avec la sédimentation naturelle, explique la plus grande partie de la réduction de la concentration de P total dans la fraction liquide. L’ajout de SPEF n’a pas influé sur la teneur en N du lisier. La fraction liquide, à faible teneur en P, peut être épandue sans danger sur les sols saturés en P; quant à la fraction solide, à forte teneur en P, elle pourrait être acheminée vers les terres agricoles au sol pauvre en P. Comme la teneur en N se maintient, les fractions liquide et solide peuvent toutes deux être considérées comme des sous-produits du lisier à bonne valeur fertilisante.

Date de publication

2007-03-01

Profils d'auteurs