Potential of mapping soil moisture by combining radar backscatter modeling and PolSAR decomposition

Citation

Merzouki, A., McNairn, H., et Pacheco, A. (2011). « Potential of mapping soil moisture by combining radar backscatter modeling and PolSAR decomposition. », International Geoscience and Remote Sensing Symposium (IGARSS), p. 4419-4422. doi : 10.1109/igarss.2010.5652116

Résumé

Le but visé par cette étude est d’évaluer la capacité du modèle de rétrodiffusion de Oh combiné à la méthode de décomposition de Freeman Durden pour l’estimation de l’humidité du sol au-dessus de champs agricoles à partir des réponses complètement polarimétriques RSO en bande C de RADARSAT-2. Au départ, l’extraction d’information multipolarisée sur l’humidité du sol a été réalisée au moyen d’une table de recherche appliquée au modèle de Oh. Deux méthodes ont été étudiées : la méthode de la multipolarisation et la configuration à une inconnue. Selon les résultats obtenus avec les deux méthodes, c’est l’inversion HH-HV qui a fourni les meilleures estimations. Au cours de la deuxième phase, on a appliqué la méthode de décomposition de Freeman Durden aux données polarimétriques. L’approche conceptuelle d’extraction de données sur l’humidité du sol à l’aide de la composante de diffusion de surface de la puissance totale a été mise en œuvre à l’aide d’une méthode d’inversion utilisant une table de recherche. L’algorithme vise à réduire l’écart entre la puissance de diffusion simple mesurée obtenue au moyen de la méthode de décomposition de Freeman Durden, et la puissance totale simulée à l’aide du modèle de Oh. Comparativement à la méthode de la multipolarisation, cette méthode polarimétrique améliore la précision des estimations de l’humidité du sol.

Date de publication

2010-12-01