Optimizing the Storage Temperature and Humidity for Fresh Cranberries: A Reassessment of Chilling Sensitivity.

Citation

Forney, C.F. (2008). « Optimizing the Storage Temperature and Humidity for Fresh Cranberries: A Reassessment of Chilling Sensitivity. », HortScience, 43(2), p. 439-446.

Résumé

Nous avons réalisé une étude sur trois ans afin de déterminer l’incidence de la température et de l’humidité d’entreposage sur la durée de conservation de canneberges fraîches (Vaccinium macrocarpon Aiton). Chaque année, des canneberges provenant de quatre tourbières commerciales ont été entreposées à des températures de 0 à 10 °C et des taux d’humidité relative de 75 % à 98 %. Les fruits ont été entreposés dans ces conditions jusqu’à six mois et ont été évalués tous les mois quant à la qualité marchande, à la pourriture, à la dégradation physiologique, à la perte de poids frais et à la fermeté, dès la sortie de l’entrepôt et après une semaine supplémentaire à 20 °C. Pour toutes les conditions d’entreposage, le pourcentage de fruits commercialisables diminuait considérablement avec la durée d’entreposage : après deux mois, de 41 % à 57 % des fruits n’étaient plus commercialisables en raison de pourriture et de dégradation physiologique. L’effet de l’humidité relative sur la durée de conservation des fruits était plus important que l’effet de la température : après cinq mois, le pourcentage de fruits commercialisables parmi ceux entreposés sous un taux d’humidité relative élevé (98 %) et moyen (88 %) était respectivement de 71 % et de 31 % moins élevé que celui des fruits entreposés sous faible humidité (de 75 % à 82 %). La perte de poids frais augmentait avec la diminution de l’humidité relative : elle était de 0,41 %, de 0,81 % et de 0,86 % par mois respectivement chez les fruits entreposés en conditions d’humidité relative élevée, moyenne et faible. L’humidité relative n’a eu aucun effet significatif sur la fermeté des fruits. Les températures de 0 à 7 °C n’ont eu aucun effet significatif sur la qualité marchande des fruits après deux à cinq mois d’entreposage; la proportion de fruits commercialisables diminuait systématiquement seulement chez les fruits entreposés à 10 °C. La température d’entreposage n’a eu aucun effet significatif sur la fréquence de pourriture. En revanche, la dégradation physiologique était plus importante chez les fruits entreposés à 10 °C. La perte de poids frais augmentait avec l’augmentation de la température d’entreposage : elle est passée de 0,35 % à 1,17 % par mois respectivement pour les températures d’entreposage de 0 °C et de 10 °C. Contrairement à certaines observations antérieures, nous n’avons observé aucun dommage dû au froid chez les fruits entreposés à 0 °C. Nos résultats montrent que, pour conserver leur qualité marchande, les canneberges doivent être entreposées à une température comprise entre 0 °C et 7 °C et à un taux d’humidité relative compris entre 75 % et 82 %.

Date de publication

2008-12-31