Obtentions de haricots noirs secs (Phaseolus vulgaris L.) résistantes aux races prévalentes de Colletotrichum lindemuthianum au Canada

Citation

Sandhu, K., Conner, R.L., Balasubramanian, P., Hou, A. (2017). Black dry bean (Phaseolus vulgaris L.) germplasm accessions with resistance to prevalent races of Colletotrichum lindemuthianum in Canada. Canadian Journal of Plant Science, [online] 98(1), 17-27. http://dx.doi.org/10.1139/cjps-2016-0405

Résumé en langage clair

Les haricots secs comestibles constituent d’importantes cultures commerciales et cultures de rotation dans l’Ouest canadien. L’anthracnose est l’une des principales maladies qui réduisent le rendement et la qualité des haricots secs de culture commerciale. Au Manitoba, les cultivars de haricots secs, particulièrement les haricots noirs, ne sont généralement pas résistants à l’anthracnose, et le matériel de sélection pour la création de cultivars résistants à l'anthracnose est limité au Canada. Dans cette étude, nous avons évalué la résistance de 155 obtentions de haricots noirs provenant de 20 pays aux principales races du pathogène de l’anthracnose présente dans l’Ouest canadien. L’inoculation artificielle des pathogènes a permis d’identifier 40 lignées résistantes à une ou plusieurs races du pathogène de l’anthracnose. Les lignées résistantes ont également été analysées au moyen de marqueurs génétiques étroitement associés à cinq gènes connus de résistance à l’anthracnose. La plupart des lignées résistantes semblaient porter au moins un ou deux des principaux gènes de résistance. Les lignées de haricots noirs résistantes à l’anthracnose constitueront le matériel de sélection dont on a tant besoin pour accroître la diversité génétique pour l’amélioration des haricots secs au Canada et à l’étranger.

Résumé

La diversité génétique des haricots secs (Phaseolus vulgaris L.) dans les programmes canadiens d’amélioration génétique est faible. La plupart des cultivars, particulièrement ceux de haricots noirs, ne présentent pas de résistance à l’anthracnose. Nous avons évalué 155 obtentions de haricots noirs provenant de 20 pays pour déterminer leur résistance aux races 73 et 105 de Colletotrichum lindemuthianum (Sacc. & Magnus) Briosi & Cavara, les principales races du pathogène responsable de l’anthracnose du haricot au Canada. Des essais d’inoculation artificielle effectués dans des chambres de culture nous ont permis d’identifier 39 obtentions résistantes à la race 73, dont 33 étaient également résistantes à la race 105. Une seule obtention était vulnérable à la race 73 et résistante à la race 105. Nous avons également analysé les lignées résistantes au moyen de marqueurs génétiques étroitement associés aux gènes connus de résistance à l’anthracnose. Au moins un des principaux locus de résistance Co 1, Co 2, Co 3, Co 4 et Co 5 était présent dans toutes les obtentions sauf quatre. La majorité des obtentions résistantes semblaient porter au moins un ou deux des principaux locus de résistance. Les obtentions de haricots noirs résistantes à l’anthracnose constitueront le matériel de sélection dont on a tant besoin pour accroître la diversité génétique pour l’amélioration des haricots secs au Canada et à l’étranger.