Note technique : Validation du système Greenfeed pour mesurer les émissions de gaz entériques chez les bovins

Citation

McGinn, S. M., J.-F. Coulombe. and K. A. Beauchemin. 2021. Technical Note: Validation of the GreenFeed System for measuring enteric gas emissions from cattle. J. Anim. Sci. (accepted)

Résumé en langage clair

Dans le domaine de l’agriculture animale, il y a des lacunes dans les connaissances sur le meilleur moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre sans entraîner une réduction de la productivité animale. L’une des raisons qui expliquent ces lacunes est l’incertitude qui entoure les méthodes utilisées pour calculer les taux d’émissions. Dans cette étude, nous avons comparé les taux d’émission de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2) produits par un système GreenFeed (GF) commercial aux taux d’émission de ces gaz produits par un régulateur de débit massique (RDM) libérant des quantités connues des deux gaz pendant une période déterminée (taux d’émission) dans 1) un environnement ouvert associé à de faibles concentrations de fond, pour simuler un pâturage, et 2) une chambre de respiration (CR), pour simuler une grange, où les concentrations de fond seraient potentiellement plus élevées. Les différences entre le système GF et les autres systèmes de mesure étaient ≤ 2 % dans le cas du CH4 et ≤ 3 % dans le cas du CO2. Nous en déduisons donc que le système GF permet d’estimer avec exactitude les taux de CO2 et de CH4 entériques émis par les bovins lorsque les divers facteurs pouvant avoir une incidence sur les mesures sont correctement pris en charge.

Résumé

Dans le domaine de l’agriculture animale, il y a des lacunes dans les connaissances sur le meilleur moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre sans entraîner une réduction de la productivité animale. L’une des raisons qui expliquent ces lacunes est l’incertitude qui entoure les méthodes utilisées pour calculer les taux d’émissions. Dans cette étude, nous avons comparé les taux d’émission de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2) produits par un système GreenFeed (GF) commercial aux taux d’émission de ces gaz produits par un régulateur de débit massique (RDM) libérant des quantités connues des deux gaz pendant une période déterminée (taux d’émission) dans 1) un environnement ouvert associé à de faibles concentrations de fond, pour simuler un pâturage, et 2) une chambre de respiration (CR), pour simuler une grange, où les concentrations de fond seraient potentiellement plus élevées. Les différences entre le système GF et les autres systèmes de mesure étaient ≤ 2 % dans le cas du CH4 (P > 0,05) et ≤ 3 % dans le cas du CO2 (P < 0,05). La différence statistiquement significative observée avec le taux d’émission de CO2 était due à une faible erreur de décalage systématique, de sorte qu’il y aurait moyen d’appliquer un facteur de correction. Nous en déduisons donc que le système GF permet d’estimer avec exactitude les taux de CO2 et de CH4 entériques émis par les bovins lorsque les divers facteurs pouvant avoir une incidence sur les mesures sont correctement pris en charge.

Date de publication

2021-02-24

Profils d'auteurs