Lien entre la teneur en asparagine dans le blé et le cultivar, le lieu de culture, l’engrais et l’interaction entre ceux-ci

Citation

Malunga, L.N., Ames, N., Khorshidi, A.S., Thandapilly, S.J., Yan, W., Dyck, A., Waterer, J., Malcolmson, L., Cuthbert, R., Sopiwnyk, E., Scanlon, M.G. (2021). Association of asparagine concentration in wheat with cultivar, location, fertilizer, and their interaction. Food Chemistry, [online] 344 http://dx.doi.org/10.1016/j.foodchem.2020.128630

Résumé en langage clair

L’acrylamide est un composé toxique qui peut se former dans les aliments si l’acide aminé asparagine (qui fait partie des protéines) est présent et réagit avec les sucres libres pendant un traitement à haute température comme la cuisson ou la friture. La nécessité de produire du blé canadien à faible teneur en asparagine est une mesure importante pour réduire la formation d’acrylamide dans les produits à base de blé. Cette étude a comparé la teneur en asparagine de huit variétés de blé cultivées à deux endroits selon quatre traitements d’engrais consistant en deux doses d’azote (90 ou 120 lb/acre) avec ou sans l’ajout de 15 lb de soufre par acre. La teneur en asparagine dans le blé récolté dépendait considérablement de la variété, du lieu de culture et de l’interaction entre ceux ci, mais pas du traitement d’engrais. Le lieu de culture et la variété étaient responsables de 80 % et 14 % de la variation de la teneur en asparagine, respectivement. Certaines variétés de blé n’étaient pas influencées par le lieu de culture et ont conservé leur caractère « faible teneur en asparagine » quel que soit l’endroit où elles étaient cultivées. Ainsi, les stratégies de sélection devraient viser à identifier les types de blé qui ont une faible teneur en asparagine de manière constante dans de multiples environnements de culture.

Résumé

The need to produce wheat with low asparagine concentration is of great importance as a measure to mitigate acrylamide concentration in wheat-based products. The association of asparagine concentration in Canadian bread wheat with cultivar, growing location, fertilizer and their interaction were investigated. Wheat cultivars (8) were grown in 2 locations under 4 fertilizer treatments in triplicate (which consisted of two nitrogen rates (90 or 120 lbs/acre) with or without 15 lbs sulphur per acre). The asparagine concentration ranged from 168.9 to 1050 µg/g and was significantly affected by cultivar, location, and their interaction but not fertilizer treatment. Location and cultivar were responsible for 80% and 14% of the variation, respectively. Some cultivars were not affected by location and maintained their low asparagine accumulation trait. Thus, breeding strategies should aim to identify cultivars that are low asparagine accumulating and are stable across different growing environments.