L’effet du fumier des bovins ayant reçu du 3-nitrooxypropanol sur les émissions anthropiques de gaz à effet de serre dépend du type de sol

Citation

Weber, T.L., Hao, X., Gross, C.D., Beauchemin, K.A., Chang, S.X. (2021). Effect of manure from cattle fed 3-nitrooxypropanol on anthropogenic greenhouse gas emissions depends on soil type. Agronomy, [online] 11(2), http://dx.doi.org/10.3390/agronomy11020371

Résumé en langage clair

Les efforts déployés pour réduire les émissions entériques de CH4 ont conduit à des modifications de la composition du régime alimentaire du bétail visant à un changement dans les propriétés du fumier. Nous avons étudié l’effet de l’épandage de fumier de bovins nourris avec une ration à base d’orge avec ou sans inhibiteur de méthane, le 3-nitrooxypropanol (3-NOP), sur les émissions de GES du sol. Trois sols (un chernozem noir, un chernozem brun et un sol gris luvisol) ont été amendés avec du fumier issu de rations enrichies (3-NOPM) et du fumier issu de rations non enrichies (BM), et un amendement composté de 3-NOPM (3-NOPC) et un sol témoin (CK) dans une expérience d’incubation en laboratoire de 84 jours. Nous concluons que les émissions de GES résultant du sol amendé avec du 3-NOPM dépendent du type de sol et que le 3-NOPM pourrait potentiellement augmenter les émissions de GES lorsqu’il est utilisé comme amendement de sol par rapport au BM ou à l’absence d’amendement de fumier.

Résumé

La production bovine est une importante source d’émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur canadien de l’élevage. Les efforts déployés pour réduire les émissions de CH4 provenant de la fermentation entérique ont conduit à des modifications de la composition des rations du bétail, ce qui a entraîné un changement dans les propriétés du fumier. Nous avons étudié l’effet de l’épandage de fumier de bovins nourris avec une ration à base d’orge avec ou sans l’inhibiteur de méthane, le 3-nitrooxypropanol (3-NOP), sur les émissions de GES du sol. Trois sols courants en l’Alberta, au Canada, ont été utilisés : le chernozem noir, le chernozem brun foncé et le luvisol gris. Nous avons comparé les amendements de fumier enrichis (3-NOPM) et non enrichis (BM) à un amendement composté enrichi (3-NOPC) et à un témoin sans amendement de fumier (CK). Dans une expérience d’incubation en laboratoire de 84 jours, le 3-NOPM avait des émissions cumulatives de CO2 significativement plus faibles que le BM dans le chernozem noir et le luvisol gris. Les émissions cumulatives de N2O étaient les plus faibles pour le 3-NOPC et le CK et les plus élevées pour le 3-NOPM dans tous les types de sols. Les émissions cumulatives de CH4 n’étaient affectées que par le type de sol, avec un flux net positif pour le chernozem gris à texture fine et le chernozem brun foncé, et un flux négatif net pour le chernozem noir à texture grossière. Les émissions anthropiques cumulatives de GES (équivalents CO2) du sol amendé avec du 3-NOPM étaient significativement plus élevées que celles de BM et de CK dans le chernozem noir, tandis que les émissions anthropiques cumulatives de GES du traitement 3-NOPC étaient similaires ou significativement plus faibles que ceux des traitements BM et CK dans tous les types de sol. Nous concluons que les émissions de GES du sol résultant de l’amendement de 3-NOPM dépendent du type de sol et que le 3-NOPM pourrait potentiellement augmenter les émissions de GES du sol par rapport au BM ou au CK. Bien que nous ayons montré que le compostage du 3-NOPM avant l’épandage peut réduire les émissions de GES du sol, le processus de compostage libère également des GES, ce qui devrait également être pris en compte dans l’évaluation du cycle de vie de l’épandage de fumier. Nos résultats donnent un premier aperçu de l’effet potentiel de la prochaine étape du cycle de vie du 3-NOP sur les émissions de GES. D’autres recherches sur l’effet des propriétés du sol, en particulier lors d’études sur le terrain, sont nécessaires pour évaluer les meilleures pratiques de gestion liées à l’utilisation du fumier provenant de bovins dont la ration a été enrichie de 3-NOP comme amendement du sol.

Date de publication

2021-02-01