L’activation des semences par l’acide salicylique améliore la tolérance à la salinité, à la carence en fer et à leur effet combiné chez deux écotypes de luzerne

Citation

Boukari, N., Jelali, N., Renaud, J.B., Youssef, R.B., Abdelly, C., Hannoufa, A. (2019). Salicylic acid seed priming improves tolerance to salinity, iron deficiency and their combined effect in two ecotypes of Alfalfa. Environmental and Experimental Botany, [online] 167 http://dx.doi.org/10.1016/j.envexpbot.2019.103820

Résumé en langage clair

Dans cette étude, nous avons examiné l’effet de l’activation des semences par l’acide salicylique sur la croissance des plants, la teneur en chlorophylle, la photosynthèse et la composition ionique chez deux écotypes de Medicago sativa (Gabes et Presmenti) soumis à la salinité, à une carence en fer ou aux deux à la fois.
Résultats : Nos résultats montrent qu’en conditions témoins (sans activation par l’acide salicylique), la salinité et la carence en fer ont réduit la croissance des pousses et des racines, les taux de photosynthèse et de transpiration, la concentration de chlorophylle, la conductance stomatique et l’absorption ionique. Ces effets négatifs dépendaient de l’écotype, du tissu et du stress appliqué. Toutefois, en conditions salines, l’écotype Gabes a présenté une tolérance en maintenant l’hydratation des tissus, la croissance, l’assimilation photosynthétique, la biosynthèse de chlorophylle et l’absorption de nutriments, mais pas les plants témoins. L’activation des semences par l’acide salicylique a eu l’effet le plus favorable sur tous les paramètres physiologiques étudiés chez les plants soumis aux stress, particulièrement chez ceux soumis au traitement combiné.
Conclusion : L’effet de l’activation des semences par l’acide salicylique dépend de la dose et peut varier selon l’écotype et le stress.

Résumé

© Elsevier B.V., 2019. Cette étude visait à examiner le rôle de l’activation des semences par l’acide salicylique dans la croissance des plants, la teneur en chlorophylle, la photosynthèse et la composition ionique chez deux écotypes de Medicago sativa (Gabes et Presmenti) soumis à la salinité (75 mM) et à une carence en fer (1 μM), séparément ou ensemble. Nos résultats montrent que, sans activation des semences, la salinité et la carence en fer ont réduit la croissance des pousses et des racines, les taux de photosynthèse et de transpiration, la concentration de chlorophylle, la conductance stomatique et l’absorption ionique. La réduction de tous ces paramètres était additive dans le traitement combinant salinité et faible concentration de fer. La réduction dépendait de l’écotype, du tissu et du stress appliqué. Toutefois, en conditions salines, l’écotype Gabes a présenté une tolérance en maintenant l’hydratation des tissus, la croissance, l’assimilation photosynthétique, la biosynthèse de chlorophylle et l’absorption de nutriments, mais pas les plants témoins. L’activation des semences par une concentration de 100 μM d’acide salicylique a eu l’effet le plus favorable sur tous les paramètres physiologiques étudiés chez les plants soumis aux stress, particulièrement chez ceux soumis au traitement combiné, mais une concentration de 500 μM n’a eu aucun effet. Nous concluons que l’effet de l’activation des semences par l’acide salicylique dépend de la dose et peut varier selon l’écotype et le stress.

Date de publication

2019-11-01

Profils d'auteurs