Incidence de l’humidité excessive due aux précipitations sur le rendement grainier de l’orge dans les Prairies canadiennes

Citation

Borrego-Benjumea, A., Carter, A., Glenn, A.J., Badea, A. (2019). Impact of excess moisture due to precipitation on barley grain yield in the Canadian prairies, 99(1), 93-96. http://dx.doi.org/10.1139/cjps-2018-0108

Résumé en langage clair

Au cours de la dernière décennie, la majorité des réclamations d’assurance présentées par les producteurs d’orge étaient liées à des problèmes d’humidité excessive. Une analyse a été effectuée sur l’effet du cumul des précipitations mensuelles (de mai à juillet) sur les pertes de récolte enregistrées entre 2005 et 2016 à partir des données régionales sur le rendement de l’orge recueillies dans les municipalités rurales et les divisions agricoles au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta. On a observé une relation négative significative avec les précipitations totales reçues durant la période de mai à juin. Chez l’orge, cette période coïncide avec les stades phénologiques depuis l’émergence des feuilles jusqu’au stade gonflement.

Résumé

Une analyse de variance a été effectuée sur l’effet du cumul des précipitations mensuelles (de mai à juillet) sur les pertes de récolte enregistrées entre 2005 et 2016 à partir des données régionales combinées sur le rendement grainier de l’orge au Manitoba et en Saskatchewan. On a observé une relation négative significative avec les précipitations totales reçues durant la période de mai à juin. Chez l’orge, cette période coïncide avec les stades phénologiques depuis l’émergence des feuilles jusqu’au stade gonflement.

Date de publication

2019-01-01