Génération rapide de mutations hypomorphiques

Citation

Arthur LL, Chung JJ, Jankirama P, Keefer KM, Kolotilin I, Pavlovic-Djuranovic
S, Chalker DL, Grbic V, Green R, Menassa R, True HL, Skeath JB, Djuranovic S.
Rapid generation of hypomorphic mutations. Nat Commun. 2017 Jan 20;8:14112.

Résumé en langage clair

Les mutations hypomorphiques sont un type de mutation qui réduit la quantité ou l’activité d’un produit génique. Elles représentent un outil intéressant tant pour l’analyse génétique de la fonction des gènes que pour certaines applications en biologie synthétique. Toutefois, la génération de mutations hypomorphiques repose actuellement sur des méthodes qui sont propres à un organisme particulier, qui modifient l’expression des gènes de façon imprévisible, ou qui dépendent de modifications de l’expression spatio-temporelle du gène ciblé. Nous présentons ici une méthode simple et prévisible pour générer des mutations hypomorphiques chez des organismes modèles en ciblant l’élongation de la traduction. L’ajout de nucléotides adénosine consécutifs dans la séquence codante pertinente d’un gène diminue l’efficacité de la phase d’élongation de la traduction, et chez la totalité des cultures cellulaires et des organismes modèles soumis aux essais, cela diminue la stabilité de l’ARNm et l’expression des protéines. Nous montrons que l’expression des protéines est adaptable indépendamment de la puissance du promoteur et qu’elle peut être aussi modulée par la modification des caractéristiques séquentielles des polyA. Ces particularités rendent cette méthode hautement prévisible et maniable pour la génération de séries alléliques programmables selon une plage de niveaux d’expression.

Résumé

Les mutations hypomorphiques sont un outil intéressant tant pour l’analyse génétique de la fonction des gènes que pour ses applications en biologie synthétique. Toutefois, la génération de mutations hypomorphiques repose actuellement sur des méthodes qui sont propres à un organisme particulier, qui modifient l’expression des gènes de façon imprévisible, ou qui dépendent de modifications de l’expression spatio-temporelle du gène ciblé. Nous présentons ici une méthode simple et prévisible pour générer des mutations hypomorphiques chez des organismes modèles en ciblant l’élongation de la traduction. L’ajout de nucléotides adénosine consécutifs, appelés séquences polyA, dans la séquence codante pertinente d’un gène diminue l’efficacité de l’élongation de la traduction, et chez la totalité des cultures cellulaires et des organismes modèles soumis aux essais, cela diminue la stabilité de l’ARNm et l’expression des protéines. Nous montrons que l’expression des protéines est adaptable indépendamment de la puissance du promoteur et qu’elle peut être aussi modulée par la modification des caractéristiques séquentielles des polyA. Ces particularités rendent cette méthode hautement prévisible et maniable pour la génération de séries alléliques programmables selon une plage de niveaux d’expression.

Date de publication

2017-01-20

Profils d'auteurs