First report of Phacidiopycnis rot of pears caused by Potebniamyces pyri (anamorph Phacidiopycnis piri) in British Columbia

Citation

Sholberg, P.L., Stokes, S.C., et O'Gorman, D.T. (2010). « First report of Phacidiopycnis rot of pears caused by Potebniamyces pyri (anamorph Phacidiopycnis piri) in British Columbia. », Canadian Journal of Plant Pathology, 32(3), p. 334-341. doi : 10.1080/07060661.2010.499258

Résumé

Le Potebniamyces pyri (anamorphe Phacidiopycnis piri) cause une maladie après récolte appelée « pourriture potebniamycéenne », principalement chez les poires d’hiver entreposées, ainsi que le chancre et le dépérissement des rameaux, chez les pommiers et les poiriers. Nous savions que la pourriture potebniamycéenne était présente dans un État voisin, le Washington, aux États-Unis, mais elle n’avait pas encore été signalée en Colombie-Britannique (C.‑B.), au Canada. Nous avions besoin d’information pour déterminer si la maladie était aussi présente en C.‑B. et s’il s’agissait d’un problème grave pour les poires d’hiver ‘D’Anjou’, comme c’est le cas au Washington. Des études menées en 2006 et 2007 sur les poires entreposées de C.‑B., principalement les poires ‘D’Anjou’, ont montré que 39 % des fruits rejetés étaient infectés par le Potebniamyces pyri en 2006, et 26,5 % en 2007. Le seul autre pathogène qui cause sensiblement le même degré de pourriture est le Botrytis cinerea. Afin de confirmer la nature du pathogène, nous avons extrait de fruits infectés des isolats de spores individuelles, puis nous avons extrait de l’ADN de ces isolats. Les symptômes observés, les caractéristiques des colonies et des spores ainsi que les séquences des régions ITS et β‑tubuline du génome semblent indiquer que les isolats de C.‑B. appartiennent à la même espèce de champignon que ceux du Washington, déjà identifiés et appartenant à l’espèce P. pyri. De plus, les isolats de C.‑B. se sont révélés aussi pathogènes pour les poires ‘D’Anjou’ que ceux du Washington. Au moyen d’essais réalisés dans des vergers établis de C.‑B., nous avons constaté que ce champignon y infecte les poiriers ‘D’Anjou’ atteints de chancre et de dépérissement des rameaux. Nous abordons enfin quelques méthodes de lutte possibles contre le pathogène.

Date de publication

2010-07-01

Profils d'auteurs