Field-grown Bt and non-Bt corn: Yield, chemical composition, and decomposability

Citation

Yanni, S.F., Whalen, J.K., et Ma, B.-L. (2011). « Field-grown Bt and non-Bt corn: Yield, chemical composition, and decomposability. », Agronomy Journal, 103(2), p. 486-493. doi : 10.2134/agronj2010.0367

Résumé

En 2009, le maïs (Zea mays L.) de type Bt (Bacillus thuringiensis) représentait 74,5 % de la superficie consacrée à la culture du maïs dans l’est du Canada. Or, des rapports selon lesquels le maïs Bt donne un rendement plus élevé et renferme davantage de lignine que le maïs classique ont soulevé des interrogations quant à l’effet du maïs Bt sur l’écosystème du sol. Nous avons donc voulu évaluer la biomasse du maïs Bt et du maïs classique cultivés au champ, la composition chimique des diverses parties de la plante qui sont laissées au champ après la récolte ainsi que l’effet de la modification Bt sur la décomposition de ces résidus. En 2008 et 2009, nous avons cultivé au champ 9 variétés hybrides de maïs Bt ainsi que les isolignées classiques correspondantes. Nous avons mesuré le rendement des plantes en grain et en canne. Nous avons également prélevé des échantillons de feuilles, de tiges et de racines et les avons analysés quant à leurs concentrations de lignine, de C et de N. Nous avons enfoui au champ des tronçons de tige d’un maïs Bt et de son isolignée classique et y avons prélevé des échantillons périodiquement pendant une année. Nous n’avons observé aucune différence de rendement ou de concentration de lignine qui soit imputable au gène Bt; cependant, une des deux années de l’étude, la concentration de N des tiges a été significativement plus élevée chez les maïs Bt que chez les maïs classiques. Les deux années, les feuilles renfermaient moins de lignine et présentaient un rapport C/N moins élevé que les tiges et les racines. Dans les sacs à ordures enfouis au champ, nous avons observé une diminution du rapport C/N et une perte de masse qui semblaient indiquer que les tiges de maïs Bt se décomposaient plus rapidement que celles de maïs classique. Nous en concluons que le gène Bt n’a pas d’effet sur la performance agronomique ou la composition chimique du maïs cultivé au champ en l’absence d’herbivorie et que les résidus de maïs Bt pourraient être plus sujets à se décomposer que ceux de maïs classique.