Expression des gènes déterminant la tolérance au froid et l’époque de floraison chez le blé vivace

Citation

Cradduck, M., Pahari, S., Laroche, A., Schultz, E., Larsen, R.J. 2018. Expression of cold tolerance and flowering time genes in perennial wheat. Proceeding of the LeRDC Graduate Student Symposium. Lethbridge RDC, Lethbridge, AB. November 15, 2018.

Résumé en langage clair

Le blé est une plante annuelle de printemps ou d’hiver; il boucle donc son cycle vital en une seule saison de croissance ou année civile. Les plantes vivaces peuvent croître pendant plusieurs années, car elles sont capables d’alterner les phases végétative et reproductive. Disposer d’un blé vivace constituerait une innovation utile en agriculture et présenterait de nombreux avantages économiques et environnementaux. On a tenté pendant plusieurs années de mettre au point un blé vivace en croisant le blé avec une espèce vivace étroitement apparentée, l’agropyre. Toutefois, ces lignées de blé sont à peine vivaces et meurent généralement avant la seconde saison de croissance. Notre hypothèse est que le caractère vivace dépend d’un contrôle rigoureux de l’alternance entre les phases végétative et reproductive, lequel implique de modifier l’expression génique et d’augmenter suffisamment la résistance au froid pour arriver à passer l’hiver. Nous avons examiné l’expression des gènes déterminant la tolérance au froid et l’époque de floraison afin de voir si les lignées actuelles de blé vivace sont capables d’alterner efficacement les phases végétative et reproductive et de s’acclimater suffisamment au froid au cours de leur second cycle végétatif. Nous avons quantifié l’expression génique dans des lignées de blé vivace, de blé annuel et d’agropyre soumises à diverses photopériodes et températures. Nous présenterons des résultats sur la régulation des gènes déterminant l’époque de floraison et la tolérance au froid et discuterons des relations entre ces gènes, la tolérance au froid et le caractère vivace en lien avec la mise au point d’un blé vivace au moyen de la sélection.

Résumé

Le blé (Triticum aestivum) est une plante annuelle de printemps ou d’hiver; il boucle donc son cycle vital en une seule saison de croissance ou année civile. Les plantes vivaces peuvent croître pendant plusieurs années, car elles sont capables d’alterner les phases végétative et reproductive. Disposer d’un blé vivace constituerait une innovation utile en agriculture et présenterait de nombreux avantages économiques et environnementaux. On a tenté pendant plusieurs années de mettre au point un blé vivace en croisant le blé (Triticum spp.) avec une espèce vivace étroitement apparentée, l’agropyre (Thinopyrum spp.). Toutefois, ces lignées de blé sont à peine vivaces et meurent généralement avant la seconde saison de croissance. Notre hypothèse est qu’en ce qui concerne le blé vivace, le caractère vivace dépend d’un contrôle rigoureux de l’alternance entre les phases végétative et reproductive, lequel implique de modifier l’expression génique et d’augmenter suffisamment la résistance au froid pour arriver à passer l’hiver. Nous avons examiné l’expression des gènes déterminant la tolérance au froid et l’époque de floraison afin de voir si les lignées actuelles de blé vivace sont capables d’alterner efficacement les phases végétative et reproductive et de s’acclimater suffisamment au froid au cours de leur second cycle végétatif. Nous avons quantifié l’expression génique dans des lignées de blé vivace, de blé annuel et d’agropyre soumises à diverses photopériodes et températures, puis avons amplifié les transcrits au moyen de la PCR quantitative. Nous présenterons des résultats sur la régulation des gènes déterminant l’époque de floraison et la tolérance au froid et discuterons des relations entre ces gènes, la tolérance au froid et le caractère vivace en lien avec la mise au point d’un blé vivace au moyen de la sélection.

Date de publication

2018-11-15

Profils d'auteurs