Effets des propriétés de la phase huileuse sur la libération des peptides à partir d’émulsions eau-huile-eau dans des conditions gastro intestinales

Citation

Giroux, H.J., Shea, R., Sabik, H., Fustier, P., Robitaille, G., Britten, M. (2019). Effect of oil phase properties on peptide release from water-in-oil-in-water emulsions in gastrointestinal conditions, 109 429-435. http://dx.doi.org/10.1016/j.lwt.2019.04.012

Résumé en langage clair

Les hydrolysats de protéines laitières contiennent des peptides dont les activités physiologiques sont reconnues. Toutefois, pendant la digestion, ces peptides sont souvent digérés avant d’atteindre leur site d’absorption. Pour maximiser les effets santé et appuyer le développement d’ingrédients bioactifs, nous avons développé un système d’encapsulation, qui protège les peptides pendant le transit gastrique et les libère graduellement en phase intestinale. Le système d’encapsulation consiste en une émulsion double, de type eau-huile-eau. La solution de peptides à protéger est dispersée sous forme de fines gouttelettes dans des gouttelettes d’huile plus volumineuses. La particularité de cette émulsion est la composition de l’huile. Nous avons comparé l’utilisation d’huiles faiblement digestibles (jojoba, minérale) à une huile fortement digestible (lin). Nous avons étudié la libération des peptides dans un système de digestion simulé. Pendant la phase gastrique, l’émulsion double offre une excellente protection et seulement 5 à 20 % des peptides sont libérés. Nous avons aussi démontré que les peptides étaient libérés par simple diffusion et que les taux de diffusion étaient proportionnels à l’hydrophobicité des peptides et inversement proportionnels à la viscosité de l’huile. En phase intestinale, la libération des peptides est directement associée à la digestibilité de l’huile utilisée pour produire l’émulsion. Les résultats de cette étude démontrent l’efficacité de l’émulsion double pour la protection d’ingrédients bioactifs pendant le transit gastrique. De plus, la sélection de l’huile utilisée pour produire l’émulsion permet de contrôler la vitesse de libération en phase intestinale.

Résumé

© 2019 De la β-Lactoglobulin hydrolysate a été encapsulée dans des émulsions eau-huile-eau (E 1 /H/E 2). Puis, nous avons comparé les effets des phases huileuses digestibles (graine de lin) et non digestibles (jojoba et minérale) sur les caractéristiques de l’émulsion et la libération de peptides dans les conditions gastro intestinales. La libération de peptides a été examinée à pH gastrique (3) et à pH intestinal (7) en absence de lipase, et à pH intestinal (7) en présence de lipase. Nous avons analysé la libération des peptides par RP-HPLC et les avons identifiés par LC-MS. L’efficacité de l’encapsulation des trois émulsions dépassait 90 %. L’émulsion E 1/H/E 2 produite avec de l’huile minérale s’est soldée par le diamètre de gouttelettes le plus grand. En absence de lipase, la proportion de peptides libérés après 4 h d’agitation (37 °C) était considérablement plus faible à pH gastrique (4,1 % à 18,8 %) qu’à pH intestinal (10,6 % à 35,3 %) et a varié selon l’ordre suivant : huile minérale < huile de lin < huile de jojoba. On a constaté une corrélation inverse entre la libération de peptides et la viscosité de l’huile, et cette libération augmentait avec le caractère hydrophobe des peptides. Comme prévu, la lipase a dégradé l’huile de lin au pH intestinal, et 100 % des peptides ont été libérés. La lipase n’a pas dégradé l’huile de jojoba et l’huile minérale, et la proportion de peptides libérés était semblable à celle qui a été observée en absence de lipase.

Date de publication

2019-07-01

Profils d'auteurs