Effet néfaste de l’éprinomectine d’une formulation à libération prolongée sur les insectes qui se reproduisant dans la bouse

Citation

Nieman, C.C., Floate, K.D., Düring, R.A., Heinrich, A.P., Young, D.K., Schaefer, D.M. (2018). Eprinomectin from a sustained release formulation adversely affected dung breeding insects. PLoS ONE, [online] 13(8), http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0201074

Résumé en langage clair

L’éprinomectine est administrée au bétail pour combattre des parasites. Le produit LongRange(r) est une nouvelle formulation d’éprinomectine dont les résidus se retrouvent dans la bouse du bovin traité durant au moins 150 jours. Nous avons vérifié l’effet de ces résidus sur les insectes qui se reproduisent dans la bouse des bovins traités. Les résidus ont réduit le nombre total d’insectes dans la bouse des bovins traités échantillonnée 7, 14, 28, 56, 84, 112 et 140 jours après le traitement. Les résidus ont également réduit la diversité taxonomique des insectes dans la bouse des bovins traités durant une période se situant entre 84 et 112 jours. Nous avons trouvé des résidus d’éprinomectine dans la bouse à toutes les dates d’échantillonnage après le traitement, aux concentrations prévues d’après les profils d’excrétion de ce produit déjà publiés. Les bovins auxquels on a injecté le produit antiparasitaire par voie sous cutanée ont excrété des résidus qui ont réduit l’émergence des insectes de la bouse pendant 5 mois après le traitement. Les conséquences à long terme de ces effets non ciblés sur les écosystèmes des pâturages restent inconnues.

Résumé

© Nieman et al., 2018. Il s’agit d’un article en libre accès publié conformément aux conditions de la licence d’attribution de Creative Commons, qui autorise l’utilisation, la distribution et la reproduction sans restriction sur tout support, à condition que l’auteur original et la source soient mentionnés. Nous avons étudié l’activité insecticide des résidus d’éprinomectine dans la bouse de bovins traités avec une formulation d’éprinomectine à libération prolongée, et nous présentons une méthode améliorée d’extraction des résidus d’éprinomectine dans la bouse. L’abondance et la richesse des insectes émergeant de la bouse étaient significativement plus faibles après le traitement (jours 7, 14, 28, 56, 84, 112 et 140) qu’avant le traitement. Le traitement a réduit la diversité des insectes émergents durant une période se situant entre 84 et 112 jours. Les résidus n’ont pas eu d’effet sur les collemboles. Nous avons trouvé des résidus d’éprinomectine dans la bouse à toutes les dates d’échantillonnage après le traitement, aux concentrations prévues d’après les profils d’excrétion de ce produit déjà publiés. Les bovins ayant reçu le produit antiparasitaire par voie sous cutanée ont excrété des résidus qui ont réduit l’émergence des insectes de la bouse pendant 5 mois après le traitement. Les conséquences à long terme de ces effets non ciblés sur les écosystèmes des pâturages restent inconnues.

Date de publication

2018-08-01

Profils d'auteurs