Effet de l’épandage à long terme de fumier de parc d’engraissement en amas avec une litière de paille ou de copeaux de bois sur la minéralisation nette d’azote et la nitrification dans un sol de loam argileux

Citation

Miller, J.J., Beasley, B.W., Drury, C.F., Larney, F.J., Hao, X., Chanasyk, D.S. (2018). Influence of long-term application of stockpiled feedlot manure with straw or wood-chip bedding on net nitrogen mineralization and nitrification in a clay loam soil, 98(2), 200-211. http://dx.doi.org/10.1139/cjss-2017-0082

Résumé en langage clair

Le passage de l’utilisation d’une litière de paille à l’utilisation d’une litière de copeaux de bois par les exploitants de parcs d’engraissement pourrait réduire l’apport en azote pour les cultures, car le taux de minéralisation de l’azote organique en azote inorganique et le taux de nitrification de l’azote ammoniacal en azote sous forme de nitrates seront réduits.

Résumé

©Institut agricole du Canada, 2018. Tous droits réservés. Peu de recherches ont été menées sur l’effet de l’épandage de fumier de parc d’engraissement en amas (SM) contenant une litière de copeaux de bois (WD) ou de paille (ST) sur les taux de minéralisation nette d’azote (Nm) et de nitrification (Nn) du sol pendant la période de croissance de l’orge (Hordeum vulgare L.) à ensilage. Du fumier en amas contenant de la litière ST ou WD a été épandu annuellement à raison de 77 Mg (poids sec) ha-1 an-1 pendant 13 à 16 ans sur un sol de loam argileux dans le cadre d’une expérience sur le terrain réalisée dans le sud de l’Alberta. Les taux de Nm nette et de Nn ont été mesurés à l’aide de la méthode de carottage in situ sur une période de 30 à 33 jours (Nm1; Nn1) et de 46 à 50 jours (Nm2; Nn2) chaque année pendant 4 ans (2011 2014). Les taux de Nm1 nette étaient, en général, significativement plus élevés (P ≤ 0,05) pour la litière de paille (ST) (1,0 1,9 mg N kg-1 j-1) que pour la litière de copeaux de bois (WD) (0,1 0,9 mg N kg-1 j-1). Les taux de Nn1 nette étaient aussi, en général, significativement plus élevés pour la litière de paille (ST) (0,9-2,0 mg N kg-1 j-1) que pour la litière de copeaux de bois (WD) (0,03-0,9 mg N kg-1 j-1). Des tendances similaires ont été observées pour les taux de Nm2 et de Nn2. Les taux de Nn, cependant, étaient limités par l’approvisionnement en NH4 pendant les incubations, car les rapports Nm:Nn étaient généralement inférieurs à 1 avec des concentrations initiales d’ammonium relativement faibles. Par conséquent, les taux de nitrification reflètent les taux de minéralisation de l’azote, et ils auraient été considérablement inférieurs aux taux de nitrification potentiels. Le passage d’une litière ST à une litière WD par les exploitants de parcs d’engraissement peut réduire l’apport en azote pour les cultures de 2 à 10 fois en diminuant le taux de Nm (de 2 à 10 fois) et le taux de Nn (de 2 à 30 fois), et des engrais azotés inorganiques supplémentaires pourraient être nécessaires lorsqu’une litière WD est utilisée.