Disséquer, à l’aide d’ensembles de gènes AmpliSeq, les voies de la biosynthèse de la lignane SDG dans du lin obtenu par mutagenèse au MSE

Citation

https://pag.confex.com/pag/xxvi/meetingapp.cgi/Paper/30386

Résumé

La mutagenèse au méthanesulfonate d’éthyle (MSE) est maintenant couramment employée pour la sélection des végétaux. Alors que la génétique classique aide à identifier les caractères phénotypiques souhaités, le génotypage des variants alléliques responsables de la variation phénotypique est toujours difficile en raison de la nature aléatoire des mutations induites le long des voies de la biosynthèse. En l’absence d’une séquence génomique complète, l’ensemble de gènes AmpliSeq a constitué un bon choix pour disséquer les voies de la biosynthèse. Nous avons utilisé ici un ensemble AmpliSeq composé de 11 gènes pour disséquer et déterminer les mutations au MSE dans la voie de biosynthèse de la lignane SDG chez 84 plantes de lin M4. Les données ont non seulement confirmé les résultats antérieurs du séquençage des amplicons et du génotypage KASP dans le gène UGT74S1, mais elles ont également contribué à identifier d’autres mutations, quoique sans effet ou aux effets mineurs, dans d’autres gènes de la voie de biosynthèse. L’utilité de l’ensemble de gènes AmpliSeq dans l’analyse des voies de la biosynthèse sera examinée.