Connectivité des milieux humides et des cours d’eau par l’entremise des eaux souterraines dans la région des fondrières des Prairies : inférences fondées sur des données de conductivité électrique

Citation

Ali, G., Haque, A., Basu, N.B., Badiou, P., Wilson, H. (2017). Groundwater-Driven Wetland-Stream Connectivity in the Prairie Pothole Region: Inferences Based on Electrical Conductivity Data, 37(4), 773-785. http://dx.doi.org/10.1007/s13157-017-0913-5

Résumé en langage clair

Les similitudes et les différences dans la composition chimique de l’eau ont été évaluées comme une mesure de la probabilité qu’un milieu humide et un cours d’eau soient reliés par l’eau à un site d’étude dans la région des fondrières des Prairies, au Manitoba. Un indice de connectivité a été élaboré en fonction des différences de composition chimique de l’eau, et indique que le stockage ou l’eau dans les grandes terres humides et le ruissellement sont des éléments importants pour définir le moment où les terres humides se relient au cours d’eau. Il est recommandé de peaufiner cet indice.

Résumé

© 2017, Society of Wetland Scientists. Cette étude examine la possibilité que la conductivité électrique (CE) serve d’indicateur de la connectivité des eaux souterraines des milieux humides aux cours d’eau de la région des fondrières des Prairies. L’accent a été mis sur le bassin versant du ruisseau Broughton (Manitoba, Canada), où 13 milieux humides et un ruisseau ont été surveillés en 2013-2014. Un indice de connectivité (IC), calculé en intégrant les données de la CE dans un modèle d’exportation de soluté hyperbolique, a permis de déterminer l’existence d’un potentiel de connectivité des eaux souterraines profondes et peu profondes des terres humides aux cours d’eau, mais que la connectivité peu profonde était plus rare. Les valeurs brutes de CE et d’IC étaient en forte corrélation avec la capacité volumique des milieux humides, démontrant ainsi l’importance des processus de stockage et de production des flux pour le potentiel de connectivité des milieux humides aux cours d’eau. L’IC proposé a joué un rôle déterminant dans l’atteinte de cette conclusion, car il constitue une mesure simple, mais fondée sur la physique, du comportement des terres humides, qui devrait être mise à l’essai dans de multiples environnements pour confirmer ou infirmer sa validité.

Date de publication

2017-08-01

Profils d'auteurs