Composition du gras de la viande d’agneau vendue au détail dans l’Ouest canadien

Citation

M.E.R. Dugan, V. Salazar, D.C. Rolland, P. Vahmani, J.L. Aalhus, Ó. Lo´ pez-Campos, N. Prieto, and
M. Juárez. 2019. Retail lamb fat composition in western Canada. dx.doi.org/10.1139/cjas-2019-0003

Résumé en langage clair

Nous avons analysé la composition en acides gras du gras dorsal de la viande d’agneau vendue au détail couramment offerte dans l’Ouest canadien, y compris des agneaux recueillis dans un abattoir du centre de l’Alberta, et le gras dorsal prélevé dans des carrés et des côtelettes importés d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Le gras de l’agneau de Nouvelle-Zélande était la source la plus riche en produits de biohydrogénation considérés comme sains (acides vaccénique et ruménique). L’agneau de Nouvelle-Zélande et celui d’Australie étaient les sources les plus riches en acides gras n­3. L’agneau d’Amérique du Nord était plus riche en t10­18:1, mais un sous-ensemble avait une composition en acides gras semblable à celle de l’agneau de Nouvelle-Zélande.

Résumé

Nous avons analysé la composition en acides gras du gras dorsal de la viande d’agneau vendue au détail couramment offerte dans l’Ouest canadien, y compris 16 agneaux recueillis dans un abattoir du centre de l’Alberta, et le gras dorsal prélevé dans des carrés et des côtelettes importés d’Australie (n = 8) et de Nouvelle-Zélande (n = 8). Le gras de l’agneau de Nouvelle-Zélande était la source la plus riche en acides vaccénique et ruménique. L’agneau de Nouvelle-Zélande et celui d’Australie étaient les sources les plus riches en acides gras n­3. L’agneau d’Amérique du Nord était plus riche en t10­18:1, mais un sous-ensemble avait une composition en acides gras semblable à celle de l’agneau de Nouvelle-Zélande.