Caractérisation typologique des exploitations de bovins de boucherie canadiennes d’après un sondage mené auprès des producteurs

Citation

Alemu, A.W., Amiro, B.D., Bittman, S., MacDonald, D., Ominski, K.H. (2016). A typological characterization of Canadian beef cattle farms based on a producer survey. Canadian Journal of Animal Science, [online] 96(2), 187-202. http://dx.doi.org/10.1139/cjas-2015-0060

Résumé en langage clair

La nature diversifiée de la production de bœuf a été saisie selon une typologie d’exploitations basée sur une vaste enquête menée auprès de 1 005 exploitations canadiennes en 2011. L’analyse en composantes principales et l’analyse typologique ont été utilisées pour comprendre les relations entre les variables de production et de gestion des exploitations agricoles et pour identifier statistiquement les types d’exploitations. Quarante et une variables diagnostiques tirées des questions du sondage ont été utilisées pour définir 16 composantes principales expliquant 68 % de la variation. L’analyse typologique a donné lieu à huit grands groupes représentant des types d’exploitations agricoles distincts. Les types d’exploitations agricoles identifiés fournissent non seulement une stratégie permettant de caractériser l’industrie canadienne des bovins de boucherie, mais ils améliorent également la compréhension de la diversité des pratiques de gestion agricole pour aider à l’élaboration de politiques et de pratiques de gestion bénéfiques.

Résumé

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2016. La nature diversifiée de la production de bœuf a été saisie selon une typologie des exploitations basée sur une vaste enquête menée auprès de 1 005 exploitations canadiennes en 2011. L’enquête a fourni des renseignements sur le type d’exploitation, le nombre de bovins, l’entreposage et la gestion des aliments du bétail, la gestion du fumier, l’utilisation des terres, la démographie des producteurs et leur attitude à l’égard du risque, ainsi que l’adoption de technologies. Nous avons utilisé l’analyse en composantes principales et l’analyse typologique pour comprendre les relations entre les variables et pour identifier statistiquement les types d’exploitations agricoles. En tout, 41 variables diagnostiques issues de 133 questions du sondage ont été utilisées pour définir 16 composantes principales expliquant 68 % de la variation. L’analyse typologique a donné lieu à huit grands groupes représentant des types d’exploitations agricoles distincts. Le plus grand nombre d’exploitations (37 %) était groupé en exploitations vache-veau à petite échelle à temps partiel. Venaient ensuite les exploitations mixtes (culture-bœuf de boucherie) (22 %), suivies des grandes exploitations de naissage et semi-finition (18 %) et des exploitations de naissage diversifiées qui comprenaient les exploitations mixtes culture-bœuf de boucherie ainsi que les activités hors exploitation (11 %). Les exploitations de naissage qui engraissaient des veaux représentaient 8 % du nombre total d’exploitations étudiées. Les grandes exploitations de naissage, les grandes exploitations de naissage et de finition et les grandes exploitations de finition représentaient les 3 % restants des exploitations. La typologie fournit non seulement une stratégie permettant de caractériser l’industrie canadienne des bovins de boucherie, mais elle permet également de mieux comprendre la diversité des pratiques de gestion des exploitations agricoles afin de faciliter l’élaboration de politiques et de pratiques de gestion bénéfiques.