Accumulation importante de l’antigène hémagglutinine du virus de la grippe aviaire (H5N1) dans les semences de tabac

Citation

Ceballo, Y., Tiel, K., Lopez, A., Cabrera, G., Perez, M., Ramos, O., Rosabal, Y., Montero, C., Menassa, R., Depicker, A. and Hernandez, A. (2017) High accumulation in tobacco seeds of hemagglutinin antigen from avian (H5N1) influenza. Transgenic Res. 2017 Oct 6. doi: 10.1007/s11248-017-0047-9. [Epub ahead of print]

Résumé en langage clair

Le virus de la grippe aviaire est un agent pathogène respiratoire important qui entraîne un taux de mortalité élevé et qui devient une menace grave pour l’industrie avicole. Un vaccin sûr contre la grippe aviaire produit à faible coût pourrait aider à prévenir de futures éclosions. Les semences de tabac peuvent devenir un système rentable pour la production de vaccins recombinants. Nous avons modifié génétiquement des plants de tabac pour exprimer le domaine extracellulaire de l’hémagglutinine issue du virus de la grippe aviaire H5N1 comme solution de rechange peu coûteuse à des fins de production. Deux séquences régulatrices de gènes codant les protéines de réserve de semences de Phaseolus vulgaris L. ont été utilisées pour diriger l’expression, produisant 3,0 mg d’antigène viral par gramme de semences. La production et la stabilité de la protéine hémagglutinine produite par semences ont été caractérisées au moyen de différentes techniques moléculaires. Les poulets vaccinés ont développé des anticorps spécifiques du vaccin.

Résumé

Les semences de tabac peuvent devenir un système rentable pour la production de vaccins recombinants. Le virus de la grippe aviaire est un agent pathogène respiratoire important qui entraîne un taux de mortalité élevé et qui devient une menace grave pour l’industrie avicole. Un vaccin sûr contre la grippe aviaire produit à faible coût pourrait aider à prévenir de futures éclosions. Nous avons modifié génétiquement des plants de tabac pour exprimer le domaine extracellulaire de la protéine hémagglutinine du virus de la grippe aviaire H5N1 comme solution de rechange peu coûteuse à des fins de production. Deux séquences régulatrices de gènes codant les protéines de réserve de semences de Phaseolus vulgaris L. ont été utilisées pour diriger l’expression, produisant 3,0 mg d’antigène viral par gramme de semences. La production et la stabilité de la protéine hémagglutinine recombinante produite par semences ont été caractérisées au moyen de différentes techniques moléculaires. L’extrait aqueux des protéines de semences de tabac a été utilisé pour la vaccination sous-cutanée des poulets, qui ont développé des anticorps ayant inhibé l’agglutination des érythrocytes après la deuxième application de l’antigène. On examine la possibilité d’utiliser des semences de tabac comme vecteur de vaccin.

Date de publication

2017-12-01

Profils d'auteurs