Timothy Campbell, BSc

Examinateur judiciaire de documents

L’expertise judiciaire de documents a vu le jour suite au besoin des tribunaux de déterminer l’authenticité de signatures et d’écriture manuscrite sur des documents en litige. Auparavant, les tribunaux ne disposaient que de pseudo-experts pour répondre aux questions de ce genre. En Amérique du Nord, au début du 20e siècle, c’est Albert S. Osborn qui, dans son livre de renommée internationale ‘Questioned Documents’ , a initié l’étude scientifique des documents. Celle-ci portait principalement sur une approche rigoureuse et approfondie des signatures et de l’écriture manuscrite, ainsi que des inscriptions dactylographiées et autres éléments de preuve touchant la préparation de documents en litige.

Au cours des premières années, les experts ne travaillaient que dans le domaine privé. Nombre de ceux qui étaient appelés à analyser de l’écriture manuscrite et des signatures enseignaient la calligraphie dans des écoles de commerce. A cette époque, les gouvernements à l’échelle tant fédérale que provinciale n’offraient pas de services d’expertise judiciaire de documents. Ce n’est qu’à compter de 1938 que des organismes gouvernementaux ont commencé à s’impliquer dans le domaine. De nos jours, plusieurs organismes gouvernementaux offrent ces services.

Agence des services frontaliers du Canada

Recherche et / ou projets en cours

Utilisation de l'intelligence artificielle dans l'examen de documents médico-légaux.

Prix et études

BSc, University of Waterloo, 1998