Sabina Halappanavar, PhD

Chercheuse scientifique

En collaborant avec d’autres et en menant des recherches de haute qualité, produire des données scientifiques pour aider à prévenir ou à réduire les risques pour la santé humaine, et aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées. 

Recherche et / ou projets en cours

Toute matière étrangère, substance toxique ou atmosphère polluée déposée dans les poumons entraînera une inflammation qui, lorsqu’elle n’est pas maîtrisée, est associée aux maladies respiratoires et contribue grandement à la progression de maladies débilitantes à long terme du cœur, du foie, du cerveau et autres tissus chez les humains. L’inflammation est également associée à la formation du cancer. Mme Halappanavar étudie les « empreintes digitales » de l’inflammation consécutive à une exposition environnementale à des produits chimiques indiquant un risque d’apparition de maladie. Les données scientifiques nouvellement produites sont ensuite utilisées pour mettre au point des techniques intelligentes et élaborer des stratégies qui permettent de dépister le potentiel de maladie de plusieurs produits chimiques d’une manière rapide et peu coûteuse. Parmi les exemples d’activités de recherche en cours figurent les suivants :

 

  • Étude des mécanismes moléculaires et cellulaires sous-jacents à la toxicité et à la pathogenèse des tissus (poumon, foie, cœur et cerveau) à la suite d’expositions environnementales ou par inhalation à des polluants chimiques nouveaux et à des matériaux technologiques sophistiqués comme les nanomatériaux; du rôle de l’inflammation des tissus dans la pathogenèse causée par les substances, notamment la fibrose et le cancer.

  • Développement de cultures organoïdes (cultures de tissus vivants) ou de méthodes d’analyse de la toxicité d’« organes sur puce » comme solutions de rechange (aucun animal ou recours minimal aux animaux) pour évaluer les risques des polluants atmosphériques, des produits chimiques émergents et des nanomatériaux pour la santé humaine dans l’environnement.

  • Mise au point de modèles de culture cellulaire complexes, mais intelligents pour évaluer la toxicité des tissus induite par les nanomatériaux.

  • Faire progresser l’élaboration de parcours de résultats néfastes pour le regroupement, la lecture croisée et l’évaluation des risques pour la santé humaine des nanomatériaux.

Énoncés de recherches/projets

Le nombre de produits chimiques auxquels les êtres humains sont exposés dans leur environnement est à la hausse, et la société réclame de plus en plus l’examen des risques potentiels pour la santé associés aux produits chimiques. Les méthodes toxicologiques traditionnelles ne sont pas efficaces en termes de temps et de coûts pour répondre à cette demande ou ne sont pas facilement applicables aux essais de nouveaux matériaux technologiques. Ainsi, on élabore actuellement des outils de toxicologie intelligents qui permettent de prédire le potentiel de maladie d’un produit chimique. Cependant, ces méthodes nouvelles ne sont pas validées pour la prise de décisions réglementaires. 

  • L’équipe de Dr. Halappanavar : 1) produit des données scientifiques de haute qualité pour identifier les origines moléculaires précoces des maladies causées par des produits chimiques, pour éclairer la conception et le développement de nouvelles méthodes peu coûteuses et rapides en mesure de prévoir le potentiel de maladie des produits chimiques peu après une exposition, de manière rapide et économique, 2) valide les nouvelles méthodes pour leur application en toxicologie réglementaire et 3) optimise les techniques et les stratégies d’évaluation des risques pour la santé humaine associés aux matériaux nouveaux comme les nanomatériaux.

Activités professionnelles / intérêts

  • Professeure auxiliaire, Département de biologie, Université d’Ottawa (Ottawa), Canada.
  • Membre du comité de rédaction
    • Particle and Fibre Toxicology
    • Nanotoxicology
    • Mutation Research - Genetic Toxicology and Environmental Mutagenesis

Prix et études

PhD (Université Laval, Québec), Biologie moléculaire et cellulaire

MSc (Université Laval, Québec), Biologie moléculaire et cellulaire

BSc (Université de Bangalore, Inde), Sciences de la santé

  • 2016    Prix du sous-ministre adjoint dans la catégorie des sciences.

  • 2016    Prix d'excellence du sous-ministre dans la catégorie des sciences.

Expérience et / ou de travail international

  • Conseillère et coauteure - Document sur les critères d’hygiène de l’environnement de l’Organisation mondiale de la Santé sur les principes et les méthodes d’évaluation du risque d’immunotoxicité associé à l’exposition aux nanomatériaux.
  • Membre du conseil consultatif des sciences - consortiums nano de l’Horizon 2020 de l’Union européenne.
    • Outils ancrés physiologiquement pour une évaluation réaliste des risques associés aux nanomatériaux (Physiologically Anchored Tools for Realistic nanOmateriaL hazard aSsessment; PATROLS).
    • Cadre de regroupement, de lecture croisée, de caractérisation et de classification pour l’évaluation réglementaire des risques liés aux nanomatériaux manufacturés et pour une conception plus sûre des produits nanotechnologiques (Grouping, read-across, characterisation and classification framework for regulatory risk assessment of manufactured nanomaterials and safer design of nano-enabled products; GRACIOUS). 
    • Développement d’outils intelligents pour la mesure des nanodangers - Outils de nouvelle génération pour la gouvernance des risques liés aux nanomatériaux (Development of Smart Tools for Gauging Nanodangers – Next generation tools for risk governance of nanomaterials; SmartNanoTox).
    • Essais de performance, étalonnage et mise en œuvre d’un cadre de gouvernance des risques d’un système de systèmes de prochaine génération pour les nanomatériaux (caLIBRAte).

Principales publications