Nellie Gagné

Chercheur scientifique

La recherche que je fait porte sur l'utilisation de la biologie moléculaire pour détecter l'ARN/ADN des organismes vivants et des virus. Un de mes rôles est de créer des tests moléculaires pour détecter des virus dans les poissons, des parasites dans les mollusques, et des bactéries et virus dans les crustacés. Ma recherche porte aussi sur la détection de l'ADN laissé par les organismes dans leur environnement aquatique. Le saumon et autres espèces de poissons sont détectables dans l'environnement en analysant les traces de leur ADN dans l'eau. Pour des organismes comme des larves d'insectes, il est possible d'utiliser l'ADN pour les identifier à partir d'un échantillon complexe. Lorsque c'est possible, la quantité d'ADN détectée peut être reliée à l'abondance. Donc l'ADN est utilisé pour l'identification taxonimque. Il est important cependant de comprendre comment et dans quelles conditions l'ADN est relâché par les organismes, comment il se disperse dans l'environnement, et de quelle façon on peut maximiser sa détection par ces méthodes.

 

Pêches et Océans Canada

Recherche et / ou projets en cours

J’ai la chance de diriger un groupe de chercheur et techniciens enthousiastes, faisant partie du Programme National de Santé des Animaux Aquatiques (PNSAA), et dédié au travail de diagnostique et recherche lié à ce programme. Nos tests sont « fait maison » -nous devons développer et valider ceux-ci pour le diagnostique de diverses maladies des poissons et mollusques. A l’aide de diverses méthodes de biologie moléculaire, nous retraçons l’ADN (ou l’ARN) qui constitue l’empreinte génétique du pathogène dans les échantillons qui nous sont soumis. Egalement, nous confirmons les résultats suspects des autres laboratoires de notre section, à l’aide de méthodes telles que le séquençage d’ADN.

La biologie moléculaire est un outil génial. Nous pouvons « modifier » le sort d’une cellule, et vérifier ce qui arrivera. Nous pouvons créer nos propres séquences d’ADN. Ce n’est pas très connu, mais les poissons sont souvent vaccinés contre des maladies dévastatrices, sauf que le développement de vaccins est très long. Notre groupe a un intérêt particulier dans ce domaine, et nous travaillons à développer de nouveau vaccins à base d’ADN, tandis qu’en parallèle, nous étudions la réponse immunitaire des poisson à ces mêmes infections. A l’occasion, nous aimons également relever un défi soumis par nos collègues, tel que de trouver un moyen de déterminer rapidement la proportion de deux espèces de pétoncles dans des échantillons de collecteurs de naissains… ou identifier un nouveau pathogène inconnu.

Prix et études

BSc Biologie, MSc Chimie des aliments, Univ.Qc à Rimouski, McGill, 1993

Principales publications

  1. Charles G. B. Caraguel,1 Henrik Stryhn, Nellie Gagné, Ian R. Dohoo, K. Larry Hammell (2011) Selection of a cutoff value for real-time polymerase chain reaction results to fit a diagnostic purpose: analytical and epidemiologic approaches. J Vet Diagn Invest 23:2–15
  2. LeBlanc F, Laflamme M, Gagné N (2010) . Genetic markers of the immune response of Atlantic salmon (Salmo salar) to infectious salmon anemia virus (ISAV). Fish Shellfish Immunol. Aug;29(2):217-32
  3. N Chérif, N Gagné, D Groman, F Kibenge, T Iwamoto, C Yason and S Hammami (2010) Complete sequencing of Tunisian redspotted grouper nervous necrosis virus betanodavirus capsid gene and RNA-dependent RNA polymerase gene. J.Fish Dis. 33: 231-240
  4. Caraguel C, Stryhn H, Gagné N, Dohoo I and Hammell L (2009) Traditional descriptive analysis and novel visual representation of diagnostic repeatability and reproducibility: application to an infectious salmon anaemia virus RT-PCR assay. Prevent. Vet. Med. 92: 9-19
  5. Ritchie RJ, McDonald JT, Glebe B, Yound-Lai W, Johnsen E and Gagné N (2009) Comparative virulence of Infectious salmon anaemia virus (ISAV) isolates in Atlantic salmon (Salmo salar L.). J. Fish Diseases, 32:157-171
  6. Johnson A, Binette SL, Cook-Versloot M, Beattie M, McGeachy S, Gagné N, McDonald JT and Ritchie R (2008). Association between ISAV mortalities and ISAV molecular type in the Bay of Fundy, Canada. Canadian Technical Report of Fisheries Aquatic Sciences 2782
  7. N. Gagné*, A.-M. MacKinnon, L. Boston, B. Souter, M. Cook, S. Griffiths and G. Olivier (2007) Isolation of viral hemorrhagic septicaemia virus (VHSV) from mummichogs, sticklebacks, striped bass and brown trout in eastern Canada. J. Fish Diseases, 30(4):213-23
  8. Ritchie, R.J. and Gagné, N. 2006. Development of a strand-specific RT-PCR assay for ISAV.
  9. Gagné N*, Cochennec N, Stephenson M, McGladdery S, Meyer, GR, Bower SM. (2008) First report of a Mikrocytos-like parasite in European oysters Ostrea edulis L.from Canada after transport and quarantine in France. Dis. Aquat. Org.; 80(1):27-35
  10. Gagné N, Johnson SC, Cook-Versloot M, MacKinnon A-M and Olivier G (2005). Detection and characterization of nodavirus in several marine fish species from the Northeastern Atlantic. Bull Aquac Ass Can 104 (2): 57-64
  11. McClure CA, Hammell KL, Dohoo IR, Gagné N (2004) Lack of evidence of infectious salmon anemia virus in pollock Pollachius virens cohabitating with infected farmed Atlantic salmon Salmo salar. Dis Aquat Org 61:149-152
  12. Nérette, P., Dohoo, I., Hammell, L., Gagné, N., Barbash, P., MacLean, S., Yason, C. (2005)
  13. Harmon P, MacKinnon AM, Boston L, and Gagné N (2004). Nodavirus in Haddock, Melanogrammus aeglefinus. AAC Spec. Pub. No.8, p.43-46
  14. Gagné N, Johnson SC, Cook-Versloot M, MacKinnon AM, Olivier G (2004) Molecular detection and characterization of nodavirus in several marine fish species from the northeastern Atlantic. Dis Aquat Org 62(3):181-189.