Melanie Dubois

Image Melanie Dubois
Biologiste principale, Écosystèmes riverains et biodiversité

Je mène des recherches sur les objectifs stratégiques liés à la résilience des agroécosystèmes afin d’améliorer la performance environnementale et d’éliminer les menaces pour la chaîne de valeur. Mes travaux sont actuellement axés sur la compréhension et la quantification des besoins en ressources des pollinisateurs (accent mis sur les abeilles indigènes), la contribution des pollinisateurs aux agroécosystèmes, ainsi que l’incidence et l’atténuation des déficits des services de pollinisation. De plus, mes travaux portent sur la quantification et la compréhension des interactions entre les systèmes fauniques/naturels et les écosystèmes agricoles (gestion et atténuation des dommages causés par la faune et espèces en péril), la production de rapports sur les écoservices, l’évaluation des risques qui prédisposent les élevages à la prédation ou les systèmes de production végétale à la déprédation, ainsi que les mesures d’atténuation et les interventions stratégiques/interventions des programmes. 

Recherche et / ou projets en cours

Je me concentre sur les interactions de la faune (y compris les plantes, les animaux, les insectes) et des systèmes naturels ou modifiés dans les paysages agricoles.   

Énoncés de recherches/projets

  • Laboratoires vivants ­– Est des Prairies (coresponsable) : Ce projet répondra au besoin de trouver des solutions aux problèmes agroenvironnementaux régionaux adaptées aux lieux et d’accroître la participation des utilisateurs finals au processus d’innovation. De plus, il permettra d’accroître l’adoption de pratiques favorisant la résilience et la durabilité du secteur agricole. Les principes de conception conjointe et de partenariat avec les utilisateurs finals qui caractérise l’approche des laboratoires vivants ont été utilisés pour élaborer les activités que nous proposons et façonneront la mise en œuvre et l’adaptation des travaux de recherche, de développement et de transfert des connaissances.
  • Déficits des services de pollinisation à l’échelle des paysages (responsable) : Le projet a pour but d’évaluer et de réduire les déficits des services de pollinisation actuels et futurs  dans les agroécosystèmes à l’échelle des paysages. On s’attend à ce que la production soit de plus en plus limitée en raison des changements climatiques et des déficits de pollinisation, et ce projet contribuera à stabiliser les écarts entre le rendement et le potentiel de rendement en dirigeant le soutien aux services de pollinisation là où des déficits sont constatés au moyen du modèle et des cartes créées grâce à l’indicateur du potentiel de pollinisation d’ECCC.
  • Élaboration d’outils d’aide pour les pollinisateurs (responsable) : Ce projet comprend la validation et l’amélioration de la méthode d’évaluation des habitats des pollinisateurs à l’échelle des paysages, l’élaboration et la mise à l’essai de techniques de création d’habitats pour les pollinisateurs et la formulation de recommandations pour les espèces végétales, ainsi qu’un recensement de base des espèces d’abeilles indigènes au Manitoba.

Activités professionnelles / intérêts

  • Pollinisation : Comprendre et quantifier les besoins en ressources des pollinisateurs (accent mis sur les abeilles indigènes), la contribution des pollinisateurs aux agroécosystèmes, ainsi que l’incidence et l’atténuation des déficits des services de pollinisation.
  • Biodiversité : Quantification et compréhension des interactions entre les systèmes fauniques/naturels et les écosystèmes agricoles (gestion et atténuation des dommages causés par la faune et espèces en péril), production de rapports d’étape et de rapports sur les tendances des écoservices, évaluation du risque qui prédispose un élevage à la prédation, recommandation de mesures d’atténuation et interventions stratégiques/interventions des programmes.
  • Écosystèmes riverains : Les liens avec les pratiques agronomiques, l’élevage, le développement des ressources et les décisions relatives à l’utilisation des terres et à la gestion de l’eau. 

Prix et études

  • Certified Wildlife Biologist (CWB©) : The Wildlife Society
  • Maîtrise en gestion des ressources naturelles (interdisciplinaire); Natural Resources Institute, Université du Manitoba
  • Baccalauréat ès sciences en biologie (quatre années plus une thèse); Université de Winnipeg

Principales publications

  1. Satchithanantham, S., Wilson, H.F., Michiels, P., Dubois, M., Li, S., Koiter, A.J. (2019). Channel geomorphology differences between stream reaches with grass- or tree-dominated riparian vegetation in southern Manitoba. Facets, [online] 4(1), 336-349. http://dx.doi.org/10.1139/facets-2018-0036

    2019 - View publication details

  2. Rawluk, A.A., Crow, G.H., Legesse, G., Veira, D.M., Bullock, P.R., González, L.A., Dubois, M., et Ominski, K.H. (2014). « Off-stream watering systems and partial barriers as a strategy to maximize cattle production and minimize time spent in the riparian area. », Animals, 4(4), p. 670-692. doi : 10.3390/ani4040670

    2014 - View publication details

Installation de recherche

2701, chemin Grand Valley, C.P. 1000A
Brandon, MB R7A 5Y3
Canada

Affiliations

  • The Wildlife Society : Certified Wildlife Biologist (biologiste de la faune agréée) – titre professionnel international
  • The Wildlife Society :
    • Membre du comité d’administration : présidente – section du Manitoba
    • Conservation Affairs Committee – analyse des politiques
    • Membre (groupe de travail international) : Wildlife Damage Working Group
  • Bee City Brandon : Cofondatrice et directrice du programme r

Language

Anglais