Martin Girardin

Chercheur scientifique

Modélisation et productivité forestière

Ressources naturelles Canada

Recherche et / ou projets en cours

Biographie:

Tout commence en 1998, alors que je me suis est inscrit au baccalauréat en sciences biologiques. Dans le cadre d’un projet spécial, j’ai entrepris une étude sur l’impact de la variabilité climatique et des épidémies de tenthrède du mélèze (communément appelée mouche à scie) sur la croissance du mélèze laricin. De 1999 à 2001, j’ai poursuivi des études de deuxième cycle, en cherchant cette fois à connaître la dynamique des tourbières à mélèze. À l’époque, peu de choses étaient connues sur la dynamique de ces peuplements en forêt boréale. Mon but était aussi d’établir les principaux facteurs écologiques associés à la distribution de la végétation et de déterminer les facteurs contrôlant la croissance radiale du mélèze. En étudiant les cernes de croissance, j’ai pu démontrer que plusieurs épidémies majeures de tenthrède du mélèze ont décimé ces peuplements de l’ouest de la province du Québec. De 2001 à 2005, j’ai poursuit mes études doctorales. J’ai notamment travaillé sur la reconstitution du risque de feux des trois derniers siècles en forêt boréale Canadienne en étudiant les cernes de croissance des arbres. L’activité des feux dans la forêt boréale est un processus important ayant des répercussions sur le cycle global du carbone et la chimie atmosphérique. Ce processus contribue également de façon considérable au fonctionnement de l’écosystème terrestre et au maintien de la biodiversité. Depuis mon embauche au Service Canadien des Forêt comme chercheur scientifique en 2005, je réalise de vastes travaux sur le changement climatique et le risque de feux. Mes efforts visent notamment à reconstituer la variabilité passée dans le risque de feux à l’aide de données paléoécologiques et de simulations provenant de modèles climatiques. Un autre volet important de mon travail est l’étude de l’influence du changement climatique sur la productivité forestière et les flux de carbone. Le 20e siècle a été une période charnière pour les milieux nordiques en Amérique du Nord. En effet, c’est durant cette période qu’a commencé le réchauffement climatique rapide provoqué par des changements dans la composition atmosphérique en gaz à effet de serre. La fonte accrue de la banquise en Arctique est l’un des effets de ces changements climatiques. Mais qu’en est-il de la forêt boréale plus au sud? Croît-elle mieux, ou moins bien qu’auparavant? Cette question a été au cœur de travaux que je mène actuellement.

 

Énoncés de recherches/projets

Projets de recherche en cours:

  • Synthèse des métadonnées sur la croissance forestière : cartographier les tendances en matière de croissance forestière pour des essences forestières précises du Canada selon les séries dendrométriques recueillies dans le cadre du programme canadien Inventaire forestier national (IFN) et auprès d’autres sources;
  • Prévision des effets des changements climatiques sur les forêts : application des prévisions de modèles de bioclimat pour comprendre les processus (climat, fertilisation par le CO2, profils démographiques) qui régulent l’assimilation du carbone par forêts;
  • Synthèse des métadonnées sur les interactions entre le climat, les incendies et la végétation dans les forêts boréales de l’Amérique du Nord au cours des derniers millénaires : évaluation des tendances d’évolution de la végétation et des feux de forêt par le passé dans les forêts boréales de l’Amérique du Nord consignés dans plusieurs enregistrements de charbon de lacs, simulations de modèles climatiques mondiaux et enregistrements de pollen haute résolution;
  • Données dendrométriques nationales obtenues dans le cadre d’expériences dans des jardins courants et liens avec la génomique pour soutenir la recherche assistée sur les migrations : évaluer la façon dont le génotype d’un arbre peut contribuer à l’atténuation ou à la modification de la réaction de la productivité forestière aux variations climatiques dans différentes expériences dans des jardins courants.

Activités professionnelles / intérêts

  • Éditeur associé du International Journal of Wildland Fire.
  • Présentations à des conférences.
  • Supervision d'étudiants gradués et de personnel professionnel et technique.
  • Communication avec les médias et le public.
  • Révision de textes scientifiques.
  • Consultations.
  • Transfert de données, de produits et de services.

Prix et études

Diplômes:

B.Sc. et M.Sc. en biologie, Université du Québec à Montréal, 1999 et 2001.

Doctorat en botanique, Université du Manitoba, 2005.

Postdoctorat, Université Laval, 2005 .

Prix:

Bourse postdoctorale du CRSNG, 2005.

Bourse doctorale, Prairies Adaptation Research Collaborative, 2005.

Bourse doctorale du Groupe de recherche en écologie forestière inter-universitaire (GREFi), 2002.

Bourse doctorale du Fonds Québecois de Recherche sur la Nature et les Technologies, 2002.

Principales publications

  1. Girardin, M.P.; Hogg, E.H.; Bernier, P.Y.; Kurz, W.A.; Guo, X.J.; Cyr, G. 2016. Negative impacts of high temperatures on growth of black spruce forests intensify with the anticipated climate warming. Global Change Biology 22, 627–643. doi:10.1111/gcb.13072.
  2. Waito, J.; Girardin, M.P.; Tardif, J.C.; Hély, C.; Blarquez, O.; Ali, A.A. 2015. Fire and climate: using the past to predict the future. In: Routledge Handbook of Forest Ecology, edited by K.S.-H. Peh, R.T. Corlett, and Y. Bergeron.
  3. Blarquez, O.; Ali, A.A.; Girardin, M.P.; Grondin, P.; Fréchette, B.; Bergeron, Y.; Hély, C. 2015. Regional paleofire regimes affected by non-uniform climate, vegetation and human drivers. Sci. Rep. 5:13356. doi:10.1038/srep13356.
  4. Housset, J.M.; Girardin, M.P.; Baconnet, M.; Carcaillet, C.; Bergeron, Y. 2015. Unexpected warming-induced growth decline in Thuja occidentalis at its northern limits in North America. J. Biogeogr. 42:1233-1245. doi:10.1111/jbi.12508.
  5. Girardin, M.P.; Terrier, A. 2015. Mitigating risks of future wildfires by management of the forest composition: an analysis of the offsetting potential through boreal Canada. Climatic Change 130:587-601. doi:10.1007/s10584-015-1373-7.

Pour d'autres publications de cet auteur, veuillez consulter la base de données des publications du SCF.

Affiliations

Université du Québec à Montréal, Département des sciences de l'environnement