Dr. Alberto Severini

Image Sarah London
Chef de la section des exanthèmes viraux et des MTS

Le laboratoire effectue des tests de surveillance et de référence pour la rougeole, les oreillons et la rubéole, les herpèsvirus humains, les papillomavirus et la chlamydia.

Recherche et / ou projets en cours

Le laboratoire du Dr Severini est le laboratoire de référence canadien pour le papillomavirus humain, les herpèsvirus humains, les polyomavirus humains et la chlamydia trachomatis. Il est aussi un laboratoire de référence régional de l’OPS pour la rougeole et la rubéole.

Les activités du laboratoire comprennent la surveillance moléculaire et les tests de référence pour la rougeole, les oreillons et la rubéole, les tests sérologiques de référence pour le virus de l’herpès simplex, les tests de référence pour le virus de la varicelle et du zona, le génotypage et la surveillance du lymphogranulome vénérien, l’épidémiologie moléculaire du VPH.

Énoncés de recherches/projets

  • Le laboratoire collabore à plusieurs études séro-épidémiologiques sur la rougeole, les oreillons et la varicelle et sur l’immunité des nouveau-nés afin d’évaluer l’état immunitaire actuel de la population canadienne contre ces maladies évitables par la vaccination.
  • Il effectue régulièrement le génotypage des virus de la rougeole, de la rubéole et des oreillons dans le cadre de ses fonctions de laboratoire régional de référence de l’OMS pour la rougeole et la rubéole. En particulier, le laboratoire, en collaboration avec les laboratoires centraux d’ADN et de bioinformatique du LNM, est spécialisé dans le séquençage complet du génome et le séquençage étendu pour la rougeole.
  • Un génotypage étendu et une séquence complète du génome de la rougeole et des oreillons sont en cours d’élaboration pour étudier la fidélité surprenante de la réplication de la rougeole et comme outil d’enquête sur les épidémies lorsqu’il n’existe pas de données fiables sur les déplacements et les contacts.
  • Mise au point d’une méthode peu coûteuse pour le génotypage multiplex de 46 types de VPH muqueux. De nombreuses études d’épidémiologie moléculaire sur le VPH dans le Nord canadien, au Manitoba, à Trinité-et-Tobago et dans d’autres pays ont utilisé cette méthode.
  • Participation à de nombreuses études génomiques sur le virus de l’herpès simplex, les virus de la varicelle et du zona, et les simplexvirus simiens. L’analyse génomique a révélé une recombinaison fréquente entre les souches du virus de l’herpès simplex, avec des implications pour le diagnostic et l’épidémiologie.

Activités professionnelles / intérêts

Groupe de travail canadien pour l’élimination de la rougeole et de la rubéole depuis 2013

Conseil consultatif du programme de laboratoire médical, Red River College, Winnipeg, depuis 2012

Membre du comité de rédaction du Journal of Clinical Microbiology and of Antimicrobial Agents and Chemotherapy et réviseur ad hoc pour de nombreuses revues scientifiques.

Évaluateur régulier des bourses pour les IRSC.

Prix et études

Éducation

Spécialisation en biochimie et chimie clinique, Université de Parme, Parme, Italie, 1987

Diplôme de médecine, Université de Parme, Parme, Italie, 1981

Diplôme d’études classiques, Lycée - Gymnase « D. Manin », Cremona, Italie, 1975

Prix

Prix Dr Andres Petrasovits 2012 de l’Agence de la santé publique du Canada pour l’excellence en santé publique. Équipe de prévention du VPH dans le nord canadien (co-gagnant)

Prix de l’innovation de 2011 du Conseil de la qualité des soins oncologiques de l’Ontario Prix d’essai de dépistage du virus du papillome humain autochtone de l’Institut de recherche régional de Thunder Bay (co-gagnant)

Prix de la Conférence scientifique européenne de 2011 sur l’épidémiologie appliquée aux maladies infectieuses pour une collaboration exceptionnelle entre l’épidémiologie et la microbiologie de la santé publique (co-gagnant)

Expérience et / ou de travail international

LabNet de l’OMS et de l’OPS sur la rougeole et la rubéole.

Président du groupe de travail de l’OMS sur la prochaine génération de la rougeole et de la rubéole et leur séquençage élargi.

Principales publications

Science M., Savage, R., Severini, A., (...), Mazzulli, T., Bolotin, S. Measles antibody levels in young infants, 2019 Pediatrics 144(6), e20190630.

http://doi.org/10.1542/peds.2019-0630

Bolotin S, Hughes SL, Gul N, Khan S, Rota PA, Severini A, Hahné S, Tricco A, Moss W, Orenstein W, Turner N, Durrheim D, Schluter W, Heffernan J and Crowcroft N.  What is the evidence to support a correlate of protection for measles? A systematic review. 2019. J Infect Dis. 2019. pii: jiz380.

http://doi.org/10.1093/infdis/jiz380

Bolotin S, Severini A, Hatchette T, (…) Serhir , Ward BJ, and Crowcroft N, on behalf of the Immunity of Canadians and Risk of Epidemics (iCARE) Network.  Assessment of population immunity to measles in Ontario, Canada: A Canadian Immunization Research Network (CIRN) Study. 2019. Human Vaccines & Immunotherapeutics.

http://doi.org/10.1080/21645515.2019.1619402

McLachlan, Scholz H, Bolotin S, Crowcroft NS, Hatchette TF, Jackson C and Severini A, on behalf of the Immunity of Canadians and Risk of Epidemics (iCARE) Laboratory Group and the Canadian Immunization Research Network (CIRN).  Calibration and evaluation of quantitative antibody titers for varicella-zoster virus using the BioPlex 2200. J Clin Microbiol. 2019; 57: e00296-19

http://doi.org/10.1128/JCM.00296-19

Pabbaraju K, Gill K, Wong AA, Tipples GA, Heibert J, Severini A, Fonseca K, Tellier R. Simultaneous Detection and Differentiation between Wild-Type and Vaccine Measles Viruses by a Multiplex Real-Time Reverse Transcription-PCR Assay. J Clin Microbiol. 2019; 57. pii: e01828-18.

http://doi.org/10.1128/JCM.01828-18

Wong J, Hoang L, Makaroff S, Montgomery C, Severini A, Goldman L, and Grennan T.  Epidemiology of and risk factors for lymphogranuloma venereum in British Columbia, 2011-2015. BC Medical Journal. 2018; 60:196-201

Boutin CA, Venne S, Fiset M, Fortin C, Murphy D, Severini A, Martineau C, Longtin J, Labbé AC. Lymphogranuloma venereum in Quebec: Re-emergence among men who have sex with men. Can Commun Dis Rep. 2018; 44:55-61.

No authors listed - The role of extended and whole genome sequencing for tracking transmission of measles and rubella viruses: report from the Global Measles and Rubella Laboratory Network meeting, 2017.. Weekly Epidemiol Record. 2018; 93:55-59

Hatchette TF, Scholz H, Bolotin S, Crowcroft NS, Jackson C, McLachlan E, Severini A; Immunity of Canadians and Risk of Epidemics (iCARE) laboratory group and the Canadian Immunization Research Network (CIRN). Calibration and Evaluation of quantitative antibody titers for measles virus using the BioPlex 2200.  Clin Vaccine Immunol. 2017; 24: pii: e00269-16.

Roy F, Mendoza L, Hiebert J, McNall RJ, Bankamp B, Connolly S, Lüdde A, Friedrich N, Mankertz A, Rota PA, Severini A. Rapid identification of measles virus vaccine genotypes by real time PCR. J Clin Microbiol. 2017; 55:735-743.

Installation de recherche

1015 Arlington Street
Winnipeg, MB R3E 3M4
Canada

Affiliations

Professeur associé, département de microbiologie médicale et des maladies infectieuses, faculté des sciences de la santé, Université du Manitoba.

Professeur associé, collège de pharmacologie, faculté des sciences de la santé, Université du Manitoba.

Langue

Anglais

Autres langues

Italian