Agroalimentaire

Agri-Food

Améliorer les caractéristiques pour les utilisations alimentaires et non alimentaires

Innover dans les processus, la production d’ingrédients alimentaires et les procédés de transformation des aliments

Ce premier axe de recherche vise à accroître la réactivité des entreprises de transformation alimentaire pour répondre efficacement et rapidement à l’évolution des marchés. La diversification et la segmentation de la demande alimentaire, jumelée à la compression du cycle de vie des nouveaux produits exercent une pression croissante sur la capacité d’innovation des entreprises. Les activités de recherche, de développement et de transfert sur les ingrédients spécialisés, les procédés de transformation et les formulations alimentaires sont essentielles pour permettre aux entreprises de réagir rapidement et tirer profit des nouvelles tendances des marchés. Les effets des plateformes technologiques sur les caractéristiques des aliments ainsi que la fonctionnalité de certaines de ses composantes sont suivis. Le CRD Saint-Hyacinthe a développé une culture favorisant la collaboration entre les entreprises. La participation aux grappes scientifiques et aux programmes Agri-Innovation et la présence du programme industriel au CRD Saint-Hyacinthe favorisent les échanges avec les entreprises, permettant ainsi aux chercheurs de cerner les nouvelles tendances et de proposer des projets de recherche pertinents.

Augmenter la productivité agricole

Caractériser les propriétés technologiques et nutritionnelles des ingrédients et des aliments issus de nouvelles technologies et de nouveaux procédés pour la production d’aliments à valeur ajoutée

La transformation alimentaire joue un rôle de premier plan dans la valorisation des produits agricoles. Pour assurer la pérennité et la compétitivité du secteur agroalimentaire canadien, nos ressources agricoles permettent le développement d’aliments aux caractéristiques alignées aux exigences des marchés.

En collaboration avec le secteur de la production, les chercheurs du CRD Saint-Hyacinthe contribuent à améliorer les aptitudes à la transformation des produits agricoles canadiens. De plus, les activités de recherche du Centre visent à valoriser la totalité de nos ressources en maximisant l’utilisation des sous-produits de transformation.

Des solutions efficaces

  • Le Centre a attiré environ près de 1400 entreprises qui ont eu recours au programme industriel et ont réalisé plus de 3000 projets.

  • Établissement des premières méthodes officielles de détection de virus pathogéniques humains dans les aliments.

  • Mise au point et à l’essai d’un prototype de système digestif humain mécanique (IViDiS aussi appelé estomac artificiel) pour tester la survie des probiotiques jusqu’au niveau de l’intestin. Ce système à un impact positif sur la santé et permet de connaître le devenir de composés bioactifs.

  • Découverte et caractérisation des bactéries probiotiques dy yogourt et le microbiote du kéfir. Mise au point de techniques d’encapsulation des bactéries probiotiques pour les protéger de l’acide de l’estomac.

  • Construction d’un appareil optique qui utilise la lumière pour vérifier la qualité et la pureté du sirop d’érable en collaboration avec l’industrie acéricole.

  • Élaboration d'un language standardisé (Roue des flaveurs) permettant de qualifier les flaveurs du sirop d’érable en collaboration avec l’industrie acéricole.

  • Développement d’un procédé permettant une meilleure stabilité des jus de fruits non filtrés, en collaboration avec une entreprise privée.

  • De nombreuses entreprises ont utilisé les incubateurs du programme industriel et ont lancé des opérations commerciales réussies.

  • Mise au point d’une nouvelle technologie de fermentation des légumes permettant une conservation de longue durée. Ceci a permis l’émergence et la croissance d’une compagnie canadienne et l’accès à des marchés d’exportation.

  • Mise au point d’un procédé de fabrication de fromage allégé en gras sans altérer les qualités organoleptiques, en collaboration directe avec le secteur laitier.

  • Soutien à l’industrie du lait de chèvre et de fromages à base de lait de chèvre pour le développement de ce secteur.

  • Mise au point d’un procédé commercial amélioré de fabrication de gras de volaille comestible. Le procédé a été transféré au secteur et est utilisé commercialement.

  • Mise au point de nouveaux procédés de filtration très fine (ultrafiltration) pour isoler des protéines pures à 90 % avec une faible teneur en acide phytique, un composé antinutritionnel.

  • Mise au point d’un procédé d’extraction du collagène résiduel en transformation des viandes et ainsi améliorer la qualité d'une peau artificielle pour le traitement des grands brûlés.

3600, boulevard Casavant Ouest
Saint-Hyacinthe, QC J2S 8E3
Canada
(450) 768-7999

Suivez-nous sur les médias sociaux!