Horticulture

La recherche améliore la production des cultures et diminue les répercussions sur l’environnement pour les petits fruits, les légumes et les cultures innovantes afin de répondre aux demandes croissantes du marché pour les produits frais. On met au point des stratégies de lutte intégrée contre les ravageurs (insectes, maladies et mauvaises herbes) et on élabore des produits à emploi limité pour des cultures horticoles (petits fruits, légumes et cultures spéciales de grande valeur).

Des solutions efficaces

  • Introduction de plus de dix nouvelles variétés de fruits (augmentation du rendement, amélioration de la durée de stockage, persistance des cultures) largement adoptées par les professionnels, à l’échelon national et international.

  • Mise au point de deux nouveaux agents de lutte biologique pour les légumes de serre : amélioration de la production et réduction de l’utilisation de pesticides.

  • Des découvertes en matière de biologie des phéromones et de génomique de la cécidomyie des atocas et de la cécidomyie du myrtillier ont permis de réduire les effets de ces ravageurs à l’origine d’importantes pertes économiques.

  • Des programmes avant-gardistes de lutte intégrée contre les ravageurs ont permis de mieux lutter contre les larves de taupins et de diminuer l’utilisation de pesticides néfastes pour l’environnement.

  • Deux nouveaux biopesticides de lutte contre les ravageurs du sol (y compris les larves de taupins) et les fausses arpenteuses du chou sont en cours d’homologation.

  • Contribution à plus de 200 nouvelles inscriptions de pesticides à usage limité grâce à des essais sur le terrain de divers pesticides, herbicides et régulateurs de croissance visant la protection des cultures horticoles en Colombie-Britannique au cours des dix dernières années.